Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! Nous manquons également de moldus, faîtes un tour du côtés des oubliés ♥ .

 

 Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

MessageSujet: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Jeu 15 Déc - 8:40



Une perturbation imprévue

Avec Aldora Parkinson

Ce soir, j'avais quelque chose de prévu. Et c'était uniquement pour satisfaire ma curiosité débordante. En effet, la semaine passée, en me promenant en plein centre-ville de Londres, je suis tombé sur une des nombreuses publicités moldues pour toutes sortes de choses inutiles. Excepté que ce jour-là, on voyait s'afficher deux visages de jeunes gens, habillée pour la scène. C'était la publicité d'un spectacle de magie moldue. Je souris intérieurement à cette vision, et me rappelle être resté bien trop longtemps dans mes pensées à la vue de cette image. Sur le chemin du retour, cette publicité était en fait partout. Sur les bus et leurs arrêts, à la dernière page des journaux moldus, qu'on pouvait apercevoir volant ça et là, ou encore sur les bords des taxis. Cela m'avait travaillé toute la journée et ma curiosité en avait été piquée au vif. Il fallait que j'aille m'amuser, et j'avais bien l'intention d'aller voir ce spectacle de << magie >>, baguette en poche. Le soir j'en avait parlé à Eryn, qui avait trouvé que c'était une bien mauvaise idée, avant de se replonger dans ses pensées de son côté. En même temps, elle avait déjà surement été voir ce genre de divertissement dans sa vie, non ? Elle m'avait en tout cas fortement déconseillé de participer à ce genre de rassemblement. Mais je n'écoutait pas, j'avais trop envie de m'amuser et aussi de comprendre l'interêt des moldus pour ça.

Enfin, ce qui comptait, c'était que j'avais acheté un billet avec de l'argent moldus dans un grand magasin. (C'était plus difficile que cela en avait l'air. Pour arriver au magasin, interdiction de transplaner ou de prendre la cheminée, j'avais du prendre LE METRO. Endroit que j'évitais à tout prix d'habitude. Trop de monde, trop lent, trop de problèmes.) Le spectacle pour lequel j'avais payé se jouerait la semaine prochaine, dans une grande salle de spectacle au cœur de Londres, à 20h00.

A l'approche de la pièce, j'étais de plus en plus curieux. Je me demandais quel genre de magie était pratiquée dans ce genre d'intervention. Et si les gens aimaient ça, le comprenaient-ils ? Il s'agirait surement d'une grosse farce, mais au moins, je pourrais me complaire dans mes pensées, car au moins, moi j'étais un vrai sorcier et pas un moldu arnaqueur de moldu. Et le soir de la pièce, j'étais précisément à l'heure. Non pas aux premières loges, car je souhaitais resté discret. J'avais donc prit une place dans le fond de l'orchestre. Parfait pour pouvoir profiter sans être vus, car les balcons ne voyaient pas cette partie de la salle, et personne ne pouvaient se trouver derrière moi.
Je m'assis avec un sourire aux lèvres, comme un enfant à qui on a offert un super jouet. J'attendais impatiemment que la mascarade débute. Le noir se fit, et qui sait peut-être pourrais-je participer au spectacle ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Jeu 15 Déc - 10:18

une perturbation imprévue
Ayden & Aldora
And above all, watch with glittering eyes the whole world around you because the greatest secrets are always hidden in the most unlikely places. Those who don't believe in magic will never find it.

Une coiffeuse vient lui glisser quelques roses rouges dans les cheveux alors que la maquilleuse réajuste deux trois trucs sur son visage. Du haut de ses escarpins rouges, Aldora ajuste son chemisier blanc et sa jupe crayon noir. Ce n'est pas une tenue d'assistante particulièrement courante dans le monde magique moldu, mais qu'importe. Elle n'est pas là pour faire de la figuration, encore moins pour se prostituer aux yeux d'un public. Ce n'est pas faute de lui avoir demandé pourtant. Elle ne compte plus les fois où son frère lui a présenté une tenue aussi minimaliste qu'un tableau de Malevitch. C'est une Parkinson, une sorcière de sang pur, pas une vulgaire catin. Plutôt servir un elf de maison que de se rabaisser à ça.

Aldora rejoint rapidement son frère dans les coulisses. Autour d'eux, cinq valises reposent sagement. Elle en ouvre mécaniquement une, au pif, pas franchement concernée par laquelle contient quoi. Et pour cause. Ce sont les mêmes : sans fond, magiques, remplies de toutes les babioles nécessaires au show. Tous les animaux aussi. Des fois ça gronde un peu, mais depuis l'époque de Newt Scamander, on a quand même évolué niveau verrous. Elle prend son frère dans ses bras, petit rituel d'avant spectacle mièvre à en vomir des arcs-en-ciel.

« -N'oublie pas de verrouiller la cage des colombes derrière toi. »

Elle se recule et lui adresse un clin d’œil alors qu'il "rentre" dans la valise. Sa baguette en main, elle agite les bras tel un chef d'orchestre. Un Locomotor Barda plus tard et les cinq bagages flottent autour d'elle dans un sens plus ou moins horaire. Elle ne prononce pas la plupart de ses sortilèges. C'est une capacité qu'elle a longuement travaillé durant ses années à Poudlard. Mais la baguette reste un outil essentiel.

Les rideaux tombent finalement, alors que les spots viennent éclairer la scène. Sourire radieux au visage, bras grands ouverts, baguette dans la main droite, elle se met à danser un peu avec son matériel flottant et la musique appropriée. Après quelques secondes à virevolter ici et là, elle s'approche d'une valise et l'ouvre grand pour laisser sortir une traînée de colombes, puis son frère, le grand magicien Parkinson. Haha. Quelle ironie. 

« -Bienvenue mesdames et messieurs ! Les Parkinson sont ravis de vous accueillir ce soir au théâtre du Leicester Square. En espérant que vous passerez un excellent moment en notre compagnie. Attachez vos ceintures, prenez une petite poignée de popcorns et profitez du spectacle. »

Toujours à faire son intéressant celui-la. Elle s’éclipse dans un coin moins éclairé de la scène pour laisser Alderic gérer son discours, supervisant au loin les tours dont elle a secrètement la charge. Elle ouvre une valise venue se poser non loin de sa personne. Une nuée d'oiseaux en papier s'en extirpe et vole à travers la salle. Une cocotte se pose auprès de chaque spectateur avec quelques grains de popcorns sur le dos. Une variante de l'Oppugno spell dont elle se servait souvent pour torturer les blaireaux à Poudlard. La bonne époque. Un sourire carnassier s'invite sur les lèvres satisfaites des Parkinson. The show is on.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Jeu 15 Déc - 21:45



Une perturbation imprévue

Avec Aldora Parkinson

Le spectacle commencait. Une jeune femme habillée d'une manière stricte entra en scéne, en faisant voler des valises autours d'elle. Elle se met ensuite à danser avec puis ouvre l'une des valises. Des colombes en sortent, suivies d'un jeune homme. Il s'agissait du magicien, qui ouvrit officiellement le show. En quelques secondes, de nombreux oiseaux en papiers se mirent à voler vers chaque spectateurs. J'en reçu un, bien entendu, et il portait sur son dos la fameuse "poignée de popcorn".

Un moment d'incompréhension passa dans mon regard pendant la réalisation de toutes ces démonstrations ouverte de magie. En partant du principe qu'il s'agissait là de deux moldus, comment faisaient-ils ? Pour moi, tout ce que j'avais vu ne ressemblait en rien à un exploit et les applaudissement étaient véritablement de trop. Mais cela se comprenait uniquement dans le cas où les exécuteurs étaient des sorciers. Or ils n'étaient pas censés en être, si ?

Je me mis alors à dévorer mon popcorn, véritablement concentré, en me redressant sur mon siège. je m'étais mis loin exprès mais maintenant je le regrettait légèrement. Je voulais voir avec détermination si l'un ou l'autre utilisait une baguette. Je n'avais pas fait attention plus que cela à l'entrée en scène ... Franchement, le type qui sort de la valise ... C'était un clin d’œil flagrant à toute les personnes du monde magique un tant soit peu éduquées. Heureusement, ma vision entraînée d'attrapeur était à l’affût du moindre détail. Et ce n'est qu'après quelques minutes que je compris. Je m'étais concentré sur le magicien, alors que l'assistante, elle, tenait une baguette à la main. Je reconnu là une facture réelle, pas un objet noir et blanc en plastique qui ne vaut rien. Elle avait beau se tenir à l'écart, c'était clair maintenant. C'était véritablement elle qui maîtrisait tout.

Ayant résolu rapidement ce mystère, je me rassit dans le fond de mon fauteuil. Je n'avais aucun voisin à ma gauche ni à ma droite, ce qui me permettrait d'agir à mon aise. J'espérait que la rangée de devant n'ai pas l'intention de se retourner à ce moment là. J'attendais un moment propice pour m'amuser. Rho, c'était une simple plaisanterie, de petits maléfices de rien du tout ... Je chuchotais instinctivement un petit maléfice de Jambencôton sur le magicien par exemple ? En pouffant comme un gamin ( j'étais incorrigible ) je vis le magicien marcher en titubant, c'était vraiment amusant. J'étais bien trop absorbée par mes propres bêtises et à regarder l'expression de la sorcière pour savoir si le public gobait tout ou pas. Après quelques minutes, je décidais de pointer ma baguette (mélèze et plume de phœnix, finement gravée sur le manche en spirales) discrètement sur l'assistante cette fois, pour lui appliquer un sortilège de cheveux drus. OUI J’ÉTAIS UN GAMIN ET ALORS ? Les cheveux de l'assistante se mirent à pousser, défaisant sa coiffure parfaite, les roses au sol. Enfin, à l'aide d'un petit Wingardium Leviosa, c'est le sac de l’assistance qui partit faire un tour avant d'aller se poser en haut d'un des balcons.

Je me tassais dans mon siège pour ne pas me faire remarquer et attendis, intérieurement hilare.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Ven 16 Déc - 9:32

une perturbation imprévue
Ayden & Aldora
And above all, watch with glittering eyes the whole world around you because the greatest secrets are always hidden in the most unlikely places. Those who don't believe in magic will never find it.

Alors que le show bat son plein, que les applaudissements font rage, Alderic se met à tituber sur la scène sous les yeux plissés et interrogateurs de sa sœur. Quand il lui lance un regard en coin, l'air inquiet, elle comprend que ce n'est pas normal. Malheureusement, Aldora n'a pas le temps de réagir, puisque ses cheveux à la croissance spectaculaire se mettent à l'étouffer presque complètement... Un sortilège de cheveux drus. Pour l'avoir utilisé des dizaines de fois sur de pauvres victimes poudlardiennes, elle sait bien de quoi il s'agit. Elle sert les dents. Il est hors de question qu'un malotru vienne saboter leur spectacle. Il faut rebondir avec ce que ce con (cordialement) leur a mis sur les bras. D'ailleurs, elle note mentalement que dès qu'il sera repéré (parce qu'il le sera), elle lui fera vivre un véritable enfer.

Sa baguette en main, la vue à moitié obstruée par son horrible tignasse, Aldora lance un wingardium leviosa sur son frère, qui flotte à présent sur place. Il prend la pose et joue les fanfarons comme si c'était fait exprès. Et comme tout magicien moldu, il fait sortir des trucs de ses manches de temps en temps, histoire d'occuper le public le temps que les choses rentrent dans l'ordre. En admettant qu'elles rentrent dans l'ordre. Aldora soupire de frustration. Alors qu'elle tente de faire sortir des ciseaux de son sac, elle remarque qu'il n'est plus là. Un savant jeu de regards avec Alderic plus tard, et elle sait que le bagage est en haut des balcons. Par Merlin. Aldora soupire davantage et rajoute un "le torturer pendant de très longues heures lui et toute sa famille (même ses animaux de compagnie)" au "faire vivre un véritable enfer". Elle projette son sac in-extremis vers son frère à l'aide d'un volate ascendere... Les moldus étaient à deux doigts de l'ouvrir, ces inconscients. Une chance qu'elle soit réactive.

Aldora regarde Alderic avec insistance à travers deux mèches de cheveux drus. Toujours entrain de léviter le bagage entre les mains, il ne semble absolument pas comprendre ce qu'elle veut. Elle mime alors une paire de ciseaux avec ses doigts. Le pire dans tout ça, c'est que le public semble prendre leurs échanges pour un sketch. Leurs yeux sont littéralement pendus au moindre de leurs mouvements. Alderic la comprend enfin et se met à surfer sur la vague.

« -Ma magnifique assistante aurait bien besoin d'une retouche coiffure vous ne pensez pas ? »

Super. Voila qu'elle passe encore pour la potiche de service. Après quelques répliques du même genre à l'encontre de sa coupe (quant à savoir si c'est réellement pour enthousiasmer le public ou juste pour se foutre de sa gueule, elle préfère ne pas se prononcer...), Alderic daigne enfin sortir les fameux ciseaux du sac. Elle agite un peu sa baguette et les voila qui s'envolent vers la tignasse blonde. Le magicien exécute les mouvements présumés d'un coiffeur, sûrement pour laisser penser qu'il dirige les opérations. Et hop, une coupe par ci, une autre par là et on commence enfin à voir le visage d'Aldora réapparaître. Beh quoi ? C'est une fille. Une fille, ça se maquille et ça se coiffe. Et une fille sorcière, ça fait la même chose, mais avec de la magie.

Une fois l'ouvrage terminé, Alderic la montre d'un geste de bras, l'air de dire "tadam". Aldora, de son côté, souriante comme jamais, exécute quelques petites courbettes. Mais au fond d'elle, tout ce qu'elle a envie, c'est de trucider l'auteur de ces petites perturbations. Et ensuite son frère, parce qu'il le mérite tout autant. D'ailleurs, Aldora ne manque pas de le faire ré-atterrir plutôt brutalement. Malheureusement, le maléfice qui le faisait tituber ne semble plus avoir d'effet et il se réceptionne sans mal sur ses deux jambes. Shame.

Grâce à une variante du Failamalle, des balais "vivants" finissent de balayer la scène, envoyant les cheveux et restes de fleurs dans les méandres d'une des valises. Pensant sans doute que c'est la fin d'un "tour", le public se met à applaudir de manière tonitruante. Des "c'est génial" et autres variations s'élancent à travers toute la salle. Chouette. Ils ont au moins réussi à garder le bateau à flots. Enfin, plutôt Aldora, soyons honnête. Mais ce n'est pas ce qui la préoccupe pour le moment. Ses yeux parcourent déjà les rangs, à la recherche du coupable. Il recommencera forcément, non ? Un troll est un troll. Et à ce moment là... Oui à ce moment là... Elle sera là pour le voir et lui faire payer.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Ven 16 Déc - 23:35



Une perturbation imprévue

Avec Aldora Parkinson

Les tours avaient terriblement bien marchés. Le pauvre magicien s'était mis à marcher de traver, ce qui avait conduite la jeune femme à le faire leviter. Ils s'en sortaient bien sur ce coup ! J'étais impréssionné ! Il faitsait des tours de passes-passes minable, comme jouer avec des pièces et tirer sur ses manches. Je n'avais pas compris le but de ces gestuelles. Etais-ce "la fausse magie" ? Si c'était le cas, je ne lui trouvait rien de très divertissant. En tout cas, tous les moldus étaient sous le charme, en poussant des ho, des ha et des salves d'applaudissements à chaque nouvelles cabrioles du magicien.

Pendant ce temps là, la jeune demoiselle essayait de régler le problème de ses cheveux, ce qui était toujours aussi hilarant à voir. La meilleure partie était lorsqu'elle se rendit compte que son sac avait disparu. Je me demandait bien ce qu'il contenait, tout comme une partie du public qui l'avait en main et avait tenté de l'ouvrir. Heureusement pour elle, la sorcière l'avait récupéré juste à temps. Dommage ! Elle s'était emparé de ciseaux à l’intérieur de son sac, donnés généreusement par son frère. Je me retenait d'exploser de rire lorsqu'elle se coupa les cheveux, et que je pu redécouvrir son visage, mais maintenant très très ennuyé. Elle avait l'air résolue à me trouver, et mon petit doigt me disait que si elle parvenait à me mettre la main dessus, j'allais passer un sale quart d'heure. Mes pensées furent interrompues par une autre salve d'applaudissement plus importante. Le public était subjugué. Il était aussi terriblement demeuré, pensais-je. Quelques balais finirent le travail de rangement et ils entreprirent de continuer leur spectacle.

Bien entendu, j'avais une envie folle de recommencer ! Mais l'assistante balayait la salle d'un regard courroucé. Il fallait que je me fasse très discret, mais c'était tellement drôle ! Je n'allais qu'envenimer la situation, mais si je me faisait voir, je n'aurais qu'à transplaner chez moi, directement accueilli par Eryn. Bon plan. Bon, qu'est ce que j'allais pouvoir faire maintenant ? Hmmm réfléchissons. Un sortilège de chatouillis ferait l'affaire ! La baguette toujours sur le siège, je murmurais en direction du magicien qui jouait avec des anneau un vif Rictusempra. Il se mit à rire frénétiquement, entraînant la foule avec lui. Ces moldus ne savaient même pas pourquoi ils riaient, mais moi je le savais. Au moins ça je passais inaperçu pour quelques instants.

J'avais les larmes aux yeux et il était difficile de reprendre mon sérieux. Parfois, je riais si fort que la personne devant mois se retournait et me lançait un regard où j'étais censé lire " Taisez-vous donc" mais je n'en faisais rien. J'eu soudain l'idée d'effectuer un Amplificatum sur certains accessoires que les deux protagonistes tenaient en main. D'une part, un des cerceaux que le magicien tentait de séparer dans un difficulté grandissant à cause de son fou rire, et d'autre part une colombe posée sur un perchoir dans le coin de la scène. Elle prit alors la taille d'une grosse chouette et s'envola de surprise à travers la salle en éméttant un roucoulement paniqué.

Je pouffais à nouveau tout en essuyant pendant une seconde une petite larme sur le coin de l'oeil, innocement et de la main droite. Celle qui tenait ma baguette.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Sam 17 Déc - 7:08

une perturbation imprévue
Ayden & Aldora
And above all, watch with glittering eyes the whole world around you because the greatest secrets are always hidden in the most unlikely places. Those who don't believe in magic will never find it.

Cette partie du spectacle, Alderic la gère (presque) seul, laissant le temps et l'attention nécessaires à Aldora pour essayer de trouver le coupable. Ses yeux balayent la salle en mode terminator. Mais pour l'instant, aucune trace du malfaiteur. Il faut dire qu'il y a du monde, c'est presque salle comble ce soir. D'autant plus que la lumière de la pièce est très tamisée. Aldora a beau avoir de bons yeux, ils ne sont pas encore pourvus d'une vision infrarouge (pas à sa connaissance). A moins que le malotru montre ouvertement sa baguette, il y a donc peu de chance qu'elle le repère. Parce que non, spoiler alert, les sorciers ne portent pas tous des guenilles noires et des pustules sur le nez (enfin, certains si...). Heureusement, Aldora sait se montrer patiente. Il n'y qu'à attendre la récidive, les récidives peut-être même. Qu'importe. Il finira par commettre une erreur.

Et comme prévu, la récidive ne tarde pas. Voila Alderic qui se met à éclater de rire en faisant joujou avec ses anneaux. Aldora pourrait très bien le délivrer de son supplice avec un bon finite, mais non. Pour le coup, elle préfère nettement le laisser patauger dans son caca. Une Aldora en colère paye toujours ses dettes.

Les rires du public battent leur plein, les applaudissements ne sont pas en reste. Tout le monde s'amuse bien on dirait. Encore heureux que l'autre abruti (toujours très cordialement) n'ait pas réussi à ruiner leur spectacle. Enfin... C'était parler un peu vite. Voila que le cerceau d'Alderic double de taille. Et malheureusement, ce n'est pas le seul. La colombe qui était en coin de scène manque de lui décapiter la tête avec ses serres taille xxl. Apeurée, paniquée, la bête se met à tournoyer dans la salle, au dessus d'un public déchaîné et surtout ignare. Et qu'est-ce qu'un pigeon (oui parce qu'une colombe, c'est un pigeon blanc hein) fait quand il panique ? Il chie, bien entendu. Dans un mouvement hâtif, au bord de la crise cardiaque, Aldora lance un protego totalum sur la partie de la scène qui est visée par les bombardements de la colombe (qui, elle se le promet, finira en barbecue à la fin de la soirée). Forcée de maintenir le sort actif, un Alderic toujours hilare sur les bras, un lot de consolation vient finalement illuminer la soirée. La. Entrain de rire à s'en étouffer (dieu, si tu entends cette prière), la baguette à la main, sûrement le coupable de toute cette agitation. Elle fait mine de ne pas l'avoir repéré, ne lance plus aucun regard en sa direction. Maintenant qu'elle sait qui il n'est, ce n'est plus qu'une question de temps. Mais d'abord, un peu d'ordre sur la scène serait le bienvenu.

« -Evanesco ! »  

Toute la fiente disparaît.  Elle formule son sortilège, cette fois, signe qu'elle est vraiment, vraiment pas contente du tout. Heureusement que c'est le capharnaüm. Personne ne fait attention à elle et ses paroles sont enterrées sous le brouhaha général. En même temps qui prête attention à l'assistante...

« -Reducto ! Vera Verto ! »

La colombe reprend une taille normale et se transforme en gobelet alors qu'elle survole la scène. L'objet tombe entre les mains d'Alderic qui, toujours dans son jeu, toujours hilare aussi, laisse penser à tout le monde que ça fait partie du spectacle. C'est un bon comédien. Il aurait peut-être dû faire du cinéma.

« -Finite ! »

Et voila qu'Alderic peut reprendre son souffle convenablement. Aldora se rapproche de son frère et c'est bras dessus bras dessous qu'ils font leur courbette. Le public marque la fin du tour par un tonnerre d'applaudissements et des sifflements enthousiastes. La jeune femme profite du vacarme pour glisser deux trois mots à son très cher frère.

« -Rang K, siège 18. C'est le coupable. Invite-le sur scène. On sort l'aquarium pour notre invité. »

Elle lui adresse un clin d’œil discret et retourne dans son coin sombre pour tirer les ficelles.

« -Mesdames messieurs, pour ce tour, j'aurais besoin d'une honnête victime ! Rassurez-vous ce tour n'inclue aucun objet tranchant ou pointu. Hum... Voyons voir ! Vous monsieur ! Au rang K ! Siège 18 ! Vous me semblez être un jeune homme robuste et bien bâti, pourquoi ne monteriez-vous pas sur scène ? Oui vous m'avez l'air parfait ! »

Des spots sont rapidement dirigés vers la cible. Il est en pleine lumière, tous les yeux sont braqués sur lui. Il n'y a plus aucune échappatoire. Il n'a plus qu'à monter sur scène et voir ce qui l'attend... Aldora sourit de manière plutôt malsaine alors que deux hommes amènent un cube en verre de trois mètres de hauteur et de largeur... Rempli d'eau... Et de chaînes. Beaucoup de chaînes.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden   Sam 17 Déc - 12:54



Une perturbation imprévue

Avec Aldora Parkinson


En train d'essayer de reprendre mon souffle, je n'avais absolument pas remarquer que j'avais malencontreusement montré ma baguette au grand jour, pendant une toute petite fraction de secondes. Et cette erreur allait être dure a rattraper, voire fatale ? En effet, je ne prêtais plus grande attention à l'assistante, qui elle m'avait chercher avec insistance. La colombe avait commencé à faire n'importe quoi, et ils avaient réussis à sauver la mise une nouvelle fois. Fort heureusement pour eux ! En tout cas, le public n'y voyait que du feu à chaque nouvelles mise en avant de pouvoirs magique véritable. Qu'est ce que les moldus étaient naïfs. Ils ne reconnaissaient pas la magie alors qu'on leur agitait sous le nez. Fascinant.

En tout cas, la colombe finit en verre à pied (plutôt bien ornementé d'ailleurs. Cette jeune femme était une excellente sorcière, très minutieuse. ) et le magicien réussit enfin à reprendre son souffle. Je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire ensuite, avant de m'éclipser avant la fin du spectacle, le sourire aux lèvres, quand l'assistante chuchota quelque chose. C'est alors que se produisit une annonce très particulière. Alors que tout le monde leva la main pour pouvoir participer, le magicien cita EXACTEMENT le numéro de mon siège. C'était tellement exacte que moi-même je n'avais pas conscience qu'il m'invitait MOI à le rejoindre. Mais 4 spots dans les yeux plus tard, j'ai du me rendre à l'évidence. J'avais été totalement repéré ! Panique à bord pendant une demi-seconde, mon temps d'incompréhension et de surprise.

Mais en fait, cela pouvait être encore plus drôle. Le flot d'idées amusante convergeait vers mon cerveau alors que je sortais de mon rang, la baguette dans ma poche intérieure. Je parcourait l'allée triomphant et montait sur scène telle une star -Ho wait, j'étais une star- donc plutôt tel moi-même en fait. J'avais l'habitude d'être en avant et d'être regardé par des centaines de personnes. C'était mon travail de ne pas être stressé et de garder mon calme, voire d'y prendre plaisir. Et certainement j'y prenais plaisir. En arrivant sur la scène, je saluais le public de manière joyeuse de plusieurs signes de la main.

Je vis arriver un certain aquarium et des chaines. Hm, facile ? Un sortilège de tête-en-bulle et un petit Alohomora devrait suffire pour se dépêtrer d'un tel piège. Qu'est ce que cette assistance cherchait à faire ? De toute manière, coincé ou non là-dedans, même si pour pure intimidation. Je pouvais toujours transplaner hors de l'aquarium et faire comme-ci '' c'était magique ''. Ce n'étais pas comme si le public se douterait de quelque chose de toute façon !

Je m'approchais de l'assistante en même temps que mon salut, pour lui glisser quelques mots.

< Ravi de faire votre connaissance ! Pardonnez mon intrusion je n'ai pas pu m'en empêcher ! Votre coupe vous va à merveille, affirmais-je avec un sourire éclatant, mes yeux brillant d’excitation. J'étais la définition même de la provocation parfois.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Une perturbation imprévue. w/ Aldora & Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Hmm ? Une impréssion de ... Déjà vu ?
» SE Imprévisible... du gardien
» imprécations
» Imprévus au Manoir Oblivion [RP Xyméréj, Balthazar, autres]
» [Event Horde -Elfe de sang]Fête Erothain !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille
-