Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! Nous manquons également de moldus, faîtes un tour du côtés des oubliés ♥ .

 

 (ayden & shelley) awkward moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateurhttp://glitchofmagic.forumotion.co.uk
Date d'inscription : 07/08/2016
Messages : 207
Points : 229
x âge : /
x métier : /
x statut : /

MessageSujet: (ayden & shelley) awkward moment   Mer 28 Déc - 16:59

La boutique d'accessoires de Quidditch d'Eryn O'Hare a organisé un concours de Noël pour promouvoir l'établissement et attirer du monde. Le grand gagnant du concours gagne donc un balais dernier cri livré par Ayden Davis, le célèbre joueur de Quidditch en personne ! (Eryn sait comment faire la promotion de sa boutique ). Seulement voilà, malgré sa bonne volonté pour aider sa fiancée dans ses affaires, Ayden se trompe malheureusement d'adresse. C'est à la porte de la moldue Shelley Prescott qu'il fait donc tout son speech sur les différentes fonctionnalités du balais volant qu'il a même l'intention de chevaucher à altitude limitée dans son jardin !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Mer 4 Jan - 22:32

Awkward moment
“Ayden and Shelley ”
A
ujourd'hui, Ayden se baladais dans les suburbs de clapham, mais pour une raison bien précise. En effet, il n'avait pas du tout l'habitude de se trouver par ici mais il s'agissait d'un moment spécial ! Ayden vérifia l'adresse une nouvelle fois en baissant les yeux sur le bout de parchemin qu'il tenait entre ses doigts. Malheureusement, l'adresse avait été recopiée à la va vite et l'encre verte avait legerement coulée lors de l'écriture du numéro d'habitation. Mais il en était certain, c'était un 42. Le jeune joueur de Quidditch redressa le paquet enveloppé sur son épaule en relevant la tête et en parcourant la rue. Il n'avait pas souhaité transplaner car il ne connaissait pas bien les lieux et les surprises n'étaient pas réussie lorsqu'on débarquait dans le salon des gens. Donc, quelques pas plus tard, Ayden était posté devant le numéro 42 de la rue, et frappa à la porte, en accrochant un magnifique sourire charmeur sur ses lèvres.
Quelle n'allait pas être la surprise de ces habitants en découvrant qu'il s'était déplacé lui-même pour offrir ce présent aux gagnants du concours qu'avait organisé Eryn. Il était vrai que cela ne coûtait pas grand-chose à la boutique, car Ayden sentait qu'il allait merveilleusement bien s'amuser à faire cette livraison. Tant que cela ne devenait pas une habitude ! Il fourra l'adresse dans sa poche et attendit que l'heureux gagnant se manifeste.

Quelqu'un ouvrit la porte et Ayden ne se priva pas pour entrer directement d'un pas conquérant dans le salon de la charmante demoiselle, l'heureuse gagnante, que dis-je, la privilégiée ! Il ne fit pas attention à son expression alors qu'il passait devant elle pour commencer son monologue en posant son paquet et s'appuyant dessus.

< Bien le bonjour mademoiselle ! J'ai l'immense honneur, moi, Ayden Davis, de vous apporter votre présent flambant neuf ! En effet, c'est vous qui avez remporté le nouveau balai de l'entreprise Nimbus grâce Magasin de Quidditch de Camdem ! Félicitation !

Il lui montra le paquet et le développa de son papier kraft en le brandissant et le faisant tourner pour lui laisser admirer toute la beauté de l'objet. Sa ligne fine, ses branchage aérodynamique, la marque argentée, qui pour une fois se trouvait à l'avant du manche, les prise pour les mains réalisée avec soin et le bois foncé parfaitement vernis ... De quoi en faire rêver plus d'un. Ayden, en connaisseur avertit, commença alors la description du gain de la jeune femme, toujours en ignorant royalement son expression.

< Par où commencer ? Sur cette édition limitée de Nimbus très spécifique, plus communément appelé le nimbus  2017 light et valant une valeur de pas moins de 648 gallions, -eh oui mademoiselle, je vois la surprise dans votre regard- Alors, rien qu'aux lignes du manche vous pouvez voir qu'il s'agit là d'une qualité exceptionnelle ! Il a été inspecté et est en série limitée d'une centaine de pièces ! Tous les sortilèges de plus hauts rangs ont été fait, coussinage, maniabilité, c'est un balais parfait pour les gabarit légers comme vous, plus axé vitesse que longs voyage, bien qu'il supportera votre malle sans broncher. C'est un excellent balais de course pouvant être utilisé pour certains attrapeurs, comme moi par exemple. En effet, j'en possède un exemplaire que je n'utilise pas en match, mais simplement en usage personnel pour le loisir. Il est légèrement trop fragile pour supporter un match professionnel, mais est parfaitement adapté à l'usage au quotidien ! Si vous le souhaitez, en tant que grande gagnante vous bénéficiez même de la joie d'avoir une de monstration faite par mes soins et un autographe. Vous êtes heureuse n'est-ce pas ? Si vous me permettez d’accéder à votre cours arrière, qui, j'imagine, est protégée par un sortilège contre les moldus non?

Ayden enchaînait son débit de parole à la vitesse de la lumière quand il s'arrêta une seconde pour reprendre son souffle. Mais sa gagnante avait été bien silencieuse. Il détacha son regard du magnifique manche couleur ébène pour lui adresser un sourire. Il avait l'habitude que ses fans le regarde et soit bouche bée, sans vouloir se vanter. Surtout qu'il venait d’apparaître ici sans préavis, la jeune femme de n'y était certainement pas attendu. Dans sa poche, le papier avait par contre indiqué 43, et ça, Ayden ne l'avait pas vu venir.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Ven 6 Jan - 16:50

Elle était bien contente d’avoir enfin un jour off dans la semaine, pour se prélasser toute la journée chez elle, devant la télé, un mug de thé chaud à la main. Les dernières journées avaient été intenses, et Shelley était bien contente de ne pas à voir la tête des clientes, avec leurs demandes parfois pour le moins farfelues.

Elle était en train de gratter quelques notes sur sa guitare, en fredonnant un air, tout en essayant d’accorder les deux. Elle voulait trouver de nouvelles mélodies pour travailler et susceptibles de l’inspirer aussi. Elle tenait quelque chose de pas mal, lorsque trois coups nets frappés à la porte la sortirent de sa concentration. Elle ne se doutait pas un seul instant qu’elle aurait dû faire comme si elle n’avait rien entendu, et continuer de jouer de la musique encore plus fort. Elle n’eut d’ailleurs pas le luxe de se poser la moindre question quant à l’identité de la personne derrière la porte, parce que sitôt la porte ouverte, sitôt un inconnu fit irruption dans la pièce. Là où Shelley aurait dû s’époumoner du manque de savoir vivre de son « invité », la surprise lui coupa momentanément la volonté d’agir.

En même temps… il y avait de quoi.

A défaut de pouvoir en placer une ou d’avoir un mouvement pour mettre ce type tout droit sorti de l’asile de fou dehors, cette diarrhée verbale fit réfléchir la jeune femme à toute allure, au fur et à mesure du discours du colporteur. Déjà, elle n’avait jamais participé de concours pour remporter un balai. Non mais merci, elle avait encore les moyens de s’en acheter un dans un supermarché, et elle n’avait pas besoin de tous ces trucs et bidules et choses chouettes à la con qui faisaient qu’un balai n’était plus un balai. Un putain de balai quoi. Certaines expressions ne manquèrent pas de la faire tiquer d’autant plus, car habituellement, ils la faisaient tressaillir. A entendre ce dingue, il y avait comme de la sorcellerie dans l’air, genre il fallait monter dessus, tout ça tout ça, ou alors c’était juste une plaisanterie de mauvais gout pour lui vendre son produit. Ok il venait de prendre plus dix en matière de gars chelou, et il fallait dire qu’il jouait déjà en high level. Tu parles d’un balai pour faire le ménage d’ailleurs. Là dessus, il n’avait pas tort. Les finitions étaient tellement abouties qu’elle aurait eu bien trop peur de s’en servir de toute façon.

Pardon, les moldus ? Aussi étrange que cela puisse paraître, le mot la fit réagir, et pourtant aurait presque pu lui sembler familier. Elle ne préféra pas s’y attarder de toute façon. Il n’y avait pas de place pour la magie dans son univers, pour seule et bonne raison très simple : on lui avait toujours soutenu que ça n’existait pas, mais pire encore, on lui avait interdit d’y croire. Revêche, elle se rendit compte qu’elle avait les lèvres pincées, Seulement lorsqu’elle eu enfin l’occasion d’en placer une. Parler de ces trucs là en plus de la mettre mal à l’aise la braquait instantanément. « Wow, j’imagine que vous devez être champion en ce qui concerne les matchs de ramassage de miettes de pain, ou alors il va falloir arrêter de sniffer la poussière de la moquette, et dans ce cas, vous devriez vérifier les capacités de votre « balai ». Ou plus simplement investir dans un aspirateur. » ce qui l’agaçait le plus sans doute, c’était qu’il était sérieux, et qu’il avait vraiment l’air de croire à ce qu’il disait. Ok, donc il voulait vraiment la prendre pour une conne en s’invitant chez elle pour le plaisir, c’est ça ?

Ou alors… son cerveau réfléchissait à la vitesse grand V et elle regrettait déjà de ne pas y avoir pensé plus tôt. Il se foutait clairement de sa gueule, c’était certain, mais pour une raison limpide : le prétendu Ayden, en se faisant passer pour un illuminé de service, sûrement dans l’objectif de lui dérober des choses dans son appartement, dans le genre Arsène Lupin des temps modernes, comme on le voyait souvent dans les reportages télé coup de poing. Son cœur se mit à battre très vite. Il était très bon acteur, elle devait le reconnaître. Il lui fallait une nouvelle stratégie. Vite. Entrer dans son jeu. Histoire de gagner du temps. « Je plaisante bien sûr, dit-elle en faisant mine de se détendre, sans grand succès. Je n’ai pas de jardin, la démonstration devra attendre, et encore heureux, elle l’imaginait déjà l’enfermer dehors pendant qu’il chapardait tout dans les pieces, mais il me faut ab-so-lu-ment cet autographe !

Après ça, elle allait devoir très vite trouver un plan B.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Dim 8 Jan - 21:21

“Awkward moment - Ayden and Shelley ”
A
vrai dire, Ayden s'imaginait que la jeune femme, après avoir réalisé ce qu'il se passait, aurait un visage eclairé et un grand sourire, voir aurait poussé un cri de joie sans se rendre compte de sa chance. Elle se serait mise a sautiller en retirant une larme d'émotion du à la surprise et l'excitation. En fait c'est ce qu'il se passait le plus clair du temps (sans vouloir mettre tous les fans dans le même sac). Mais à ce moment précis, nous étions loin de la réaction imaginée. La surprise et l’incompréhension étaient là oui, mais ils mirent du temps à s'effacer du visage de la jeune femme qui se tenait en face de lui. Et ce ne fut pas la joie qui apparut par la suite non, c'etait une expression fermée, dure et sceptique. Ce qui surprit Ayden qui ouvrit des yeux ronds lorsqu'elle prononça ses premières paroles. Elle n'avait pas l'air d'avoir bien comprit ou saisi ce qu'il se passait chez elle et rien en elle ne pouvait etre interprété comme de la joie.

Quelque chose clochait totalement dans la scène et dans le schéma habituel et cela refroidit Ayden instantanément. Il tiqua lorsqu'elle considéra que le balai n'était bon qu'à essuyer le sol. (Non mais vraiment ?) Elle n'avait pas l'air de se rendre compte de l'objet. Alors qu'il ouvrait la bouche pour répliquer, il remarqua la guitare posée dans un coin. Il ne savait pas pourquoi cet objet l'avait absorbé, mais quelque chose n'allait pas. Déjà, il était tout simplement hors de question qu'Ayden confie ce spécimen de balai de luxe à cette demeure. Clairement, son hôte n'y connaissait rien. Il passa une main dans ses cheveux d'un air embêté tout en réfléchissant. Il fronça les sourcils et s’attarda sur la personne en face de lui. Il jeta un regard autours de lui en posant doucement le balais sur la table la plus proche.

Elle enchaîna alors quelques paroles, en se détendant. Elle disait plaisanter, elle disait également qu'elle était ravie d'avoir son autographe, mais il ne fallait pas prendre Ayden pour plus bête qu'il ne l'était. (Gaffeur certes, idiot, certainement pas.) En tout cas, il nota rapidement que le ton de la demoiselle, s'il avait voulu se trouver gentil et détendu, ne l'était pas du tout. Mais ce qui avait fait tiquer Ayden, c’était la mention de "l'aspitoreur'' ou quelque chose dans ce style. Il savait pour sur qu'il s'agissait là d'un objet typiquement moldu, comme tout le reste de ce qui se trouvait dans cette maison, alors qu'il avait tourné le dos à la jeune femme. Il resta silencieux et fit un tour sur lui-même en détaillant les objets. Rien, mais alors rien du tout, ici, ne pouvait laisser croire à une habitation sorcière. Cet environnement était typiquement moldu et les doutes se transformèrent en craintes. Il avait complètement ignoré son invitation pour un autographe, et ne s'était en aucun cas préoccupé de pourquoi elle avait joué la comédie au lieu de lui sommer de sortir de chez elle.

Maintenant qu'il s'était rendu compte que la télévision était allumée, que une pile de courrier timbré était posé sur la table et que l'ambiance générale était tout sauf magique, il était certain d'être à la mauvaise adresse. Mais la question se posait alors. Pourquoi n'était-il pas à la bonne adresse. Il se rapprocha de la table pour garder le balai à porter de main. Il ne fallait surtout pas que cette moldue ai l'idée de l'enfourcher, même s'il pensait qu'il y avait peu de risques à ce point là. Et il était attendu à la bonne adresse.

Il passa sa main sur son jean machinalement et entendit le froissement de papier qui contenant l'adresse. Comme un déclic, il sortit le papier et l'observa plus attentivement. Eryn avait dû lui donner la mauvaise adresse ... Il n'en pouvait pas être autrement. Elle allait le tuer lorsqu'elle apprendrait qu'il s'était donné en spectacle à une moldue. Il releva la tête et croisa le regard de la propriétaire des lieux. Avait-elle continuer de parler ou était-elle rester silencieuse tout ce temps ? Aucune idée, Ayden était bien trop préoccupé à essayer de comprendre son erreur ... Si elle parlait, alors il lui coupa la parole, sinon il rompit simplement un silence pesant et probablement un regard pleins de reproches.

<Hm, dit il en se redressant pour essayer de reprendre un peu de constance après ce bref instant de panique, Pourriez-vous m'assurer que je suis bien à l'adresse indiquée sur ce morceau de parchemin, s'il vous plait ?

Il lui fallait un deuxième avis ... C'était bien un 42 non ?
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Dim 22 Jan - 15:29

Ok. Bon. Il s’agissait maintenant de réfléchir,  vite vite vite vite vite à une solution. Après tout, et si ce mec était violent ? Il avait un balai comme arme, il pouvait très bien en user et l’attaquer avec. Ou juste, l’attaquer tout court, en même temps que de la déposséder de ses objets. Shelley ne manqua pas de surprendre le regard qu’il eut vers sa guitare. Maintenant d’accord, elle en était persuadée. Ca ne faisait plus aucun doute. Il ne manqua plus que sa technique fonctionne, et que la sauce prenne, le temps au moins de trouver comment se défendre. Ou pouvoir passer un coup de fil de détresse. Le manque de réaction de l’homme ne manqua pas de l’inquiéter davantage. Elle ne pouvait pas non plus le laisser seul, parce que c’était certain qu’il allait en profiter pour commettre ses méfaits. En gros, oui. Elle était dans la merde.

« A boire sinon ? relança t-elle, bien que le cœur n’y soit pas vraiment. Elle était désemparée, essayant de trouver désespérément un moyen de donner l’alerte. Il s’agissait la juste d’une méthode pour gagner du temps, et elle se demandait elle aussi, combien de temps il allait rester sous couverture. Elle ne voyait actuellement pas son expression, parce qu’il s’était tourné – autant dire que ça n’avait rien de rassurant. Et s’il avait un flingue ???? – mais il se tenait droit, raide. Autant de signes révélateurs, qui lui donnait l’envie de se méfier. Il ne lui répondit pas de toute façon. Forcément, à ce stade, il n’y avait plus vraiment de doutes possibles… ça ne servait à rien de jouer la comédie, et du regard, elle chercha rapidement n’importe qu’elle objet susceptible de l’aider à se défendre. Elle attrapa une lampe fine mais en métal, assez lourde pour faire des dégâts. C’est à ce moment là que son interlocuteur choisit de lui faire face à nouveau. J’ai très bien compris, vous savez. » S’il devait s’attaquer à elle, au moins, ce ne serait pas par surprise. Il répliqua aussitôt autre chose,  à propos d’une adresse sur un parchemin. Non mais il voulait vraiment la prendre pour une conne jusqu’au bout, sérieusement ?! Instinctivement, elle eut un mouvement de recul en espérant qu’il ne s’approcherait pas d’elle. Elle voyait très bien le genre hein. En mode sympa, je suis ton ami, alors que je suis juste un connard d’agresseur qui va chercher à t’assommer dès que tu seras à portée de bras.

Elle releva légèrement la lampe à hauteur de visage pour prouver qu’elle ne plaisantait pas. Elle se sentait à la fois tremblante et à bout de souffle, comme si elle avait couru un marathon. Elle ne voulait surtout pas qu’il découvre qu’elle avait peur. « Je vais vous demander de sortir maintenant. Elle se voulait pleine d’assurance mais avait quand même parlé trop vite pour avoir l’air naturelle. Je ne porterai pas plainte, c’est bon, je m’en fous, mais juste laissez moi et dégager maintenant. Je me laisserai pas faire de toute façon ! » . L’adrénaline lui donna presque des ailes, le moment de quelques secondes. Combien de temps est-ce que ça allait durer ?  

S’il te plaît vraiment. Va t-en.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Jeu 2 Fév - 16:58

Alors que la jeune femme qui lui faisait face avait négligemment ignoré sa demande d'aide, Ayden releva les yeux pour comprendre pourquoi elle était si peu co-opérative. En fait, elle tenait une lampe en métal à la main, comme une batte de baseball et elle donnait l'impression d'avoir la volonté de s'en servir. A priori, il y avait erreur sur la personne et une grosse mésentante. Est-ce qu'Ayden avait VRAIMENT l'air d'un agresseur ? Bien sur que non, il était tout ce qu'il y a de plus desinteressé dans cette ville ! Enfin ! Et puis, il était fiancé ! La demoiselle le prenait vraiment pour quelqu'un qu'il n'était pas. Il essaya de se convaincre de ne pas le prendre mal et contre lui, de tout faire pour tenter de ne pas être froisser et de rester digne (si dignité il restait après son numéro). En tout cas, la jeune femme ne respirait pas la confiance en elle, et qui pouvait l'en blâmer, après tout.

Ayden se redressa en relevant un sourcil de surprise (il ne s'était tout de même pas attendu à une telle réaction) Il lui fallait trouver un mensonge qui pouvait calmer la jeune fille avant qu'elle lui lance des objets, et qu'elle alerte le voisinage, qui sait. Un mensonge qui expliquait sa présence ici, histoire de l’apaiser et surtout de laver sa réputation. Il n'avait en aucun cas envie que quiconque le prenne pour ce qu'il n'était pas. Il mit ses mains devant lui, dans un geste lent pour essayer de faire comprendre à son interlocutrice qu'il fallait qu'elle se calme.

< Mademoiselle, enfin, voulez-vous bien poser cette lampe. Elle ne vous sera d'aucune utilité.

Un mensonge, allez, vite ...

< Je ne pense pas qu'il soit nécéssaire de porter plainte.

La justice moldue, de toute façon ... Bon gagner du temps et trouver une idée ... Go

< Veuillez vous calmez, je n'ai rien toucher dans votre maison et encore moins poser la main sur vous. Ca suffit maintenant !

Ahhh ca y est ! Il se rapprocha de la table pour prendre en un geste le balai, comme s'il rassemblait ses affaires. Elle ne l'intimidait pas du tout mais néanmoins il ne comptait pas partir sans avoir la conscience tranquille par rapport à ce que pouvait croire cette jeune femme sur son compte. Il inventa un sourire sur son visage, en jouant la comédie de la bonne blague qui arrive. Il fait semblant de se retenir d'éclater de rire, de se ressaisir, et lance entre deux rires prétendumment incontrolés :

< Je suis désolé [rire] mademoiselle. Je ne voulais pas [rire] vous effrayer. En réalité il s'agit d'un pari [rire haha que c'est drôle. Ayden soupire interieuremement de devoir faire cela.] réalisé avec des amis à moi. Ils m'ont mis au défi de venir faire un petit numéro chez vous. [rire, et là, il aimerait bien lancer une petite remarque serieuse et sarcastique du style: Ha. Ha. je vous ai bien eu, non? Mais il ne le fait pas, sinon elle le chasserait à coups de balai -un balai moldu, j'entends- pour s'être littéralement faite avoir par un inconnu.]

Ayden sèche une larme imaginaire d'un geste de la main et s'avance vers elle pour lui decrocher la lampe des mains et la reposer délicatement sur une table proche. Il enchaîne sur un ton qui se veut gentil et compatissant.

< Je suis vraiment désolée de vous avoir mélé à tout ça. J'espère que vous ne m'en voudrez que peu de temps et que nous pourrons mettre cela derrière nous lorsque vous m'aurez détesté suffisamment longtemps.

Quelques seconde de plus, et il lui aurait tapoter la tête d'un air désolé. Mais non, faut pas pousser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Dim 12 Fév - 11:40

Il y avait forcément un truc qui lui échappait, c’était sûr. Plus les excuses de son interlocuteur florissaient, plus elle avait du mal à y croire, et plus cela lui donnait envie de brandir son arme, et de mettre à exécution sa menace. Outre le fait qu’il soit un voleur, ou peut être pas, ou que sais-je encore, une chose était sûre : il l’a faisait flipper, et ça n’allait pas en s’arrangeant.

Ok, donc en plus, à présent, il se foutait de sa gueule. Cette réaction, pour le moins peu prévue, la laissa pantoise quelques instants, ce qui laissa à l’autre l’opportunité de lui ôter son arme de guerre des mains. « Vous allez vraiment m’agresser, sérieusement ?! Ce fut trop d’adrénaline pour elle, et la pression finit par lâcher : elle se jeta sur lui, à la recherche du pistolet, qu’elle avait tant imaginé qu’il pouvait posséder, à l’intérieur de sa veste par exemple. Elle ne sentit rien toutefois en palpant son torse susceptible de ressembler à une arme, mais il cachait bel et bien quelque chose, et sans attendre, elle chercha à s’en emparer, tout en se demandant ce qu’il pouvait bien foutre avec une tige en métal (c’est ce qu’elle imaginait) dans le manteau. Au moment où elle pensa refermer la main dessus, elle relâcha directement sa prise, tout en fermant les yeux. S’en suivirent des détonations dans toute la pièce, suivit de ses cris effarés, qui la firent s’éloigner de l’homme à vive allure, pour se cogner sur la table, avant d’aller se cacher dessous dans la précipitation. Tout va exploser ! » se mit elle à crier, persuadée cette fois que la fin était plus que proche.

C’était comme si un feu d’artifices pétaradait dans son salon, avec des lumières de toutes les couleurs, mais difficile d’apprécier le spectacle, quand ces derniers étaient en train de détruire sa maison. « Mais qu’est-ce que vous faites, bon sang ?! Arrêtez ça tout de suite ! conjura t-elle, en fermant fort les yeux, parce qu’elle espérait que tout s’arrêterait tout seul. Franchement, qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire de mal pour mériter d’être à ce point troublée dans sa tranquillité ? La situation était étrange, inexplicable, effrayante. Elle ne voulait surtout pas voir ce qui se tramait, juste sous ses yeux. Mais vous êtes qui hein ??? » hurla t-elle, en essayant de couvrir le capharnaüm. Pour un peu, elle aurait presque pu croire à… Quelque chose de magique ? N’importe quoi, c’était impossible.

La magie, ça n’existait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Sam 25 Fév - 14:32

Ayden avait bien vu que son histoire n'avait pas très bien fonctionné, et elle était de plus en plus suspicieuse à son égard. Il pouvait lire une certaine peur également dans son regard, et cela lui fut confirmer lorsqu'elle s'adressa à lui. L'agresser ? Sérieusement ? Comme s'il avait une tête d'agresseur. En tout cas, il fallait mettre les choses au clair avant que la situation ne ...

Elle se jeta alors sur Ayden, essayant de le dépouiller de ses biens, le fouillant au corps comme une furie alors qu'il essayait de la repousser en lui sommant d'arrêter, avec quelques bonnes insultes sorties tout droit de son imagination et un certain montant de questions sur l'état mentale de la jeune femme " Vous êtes folles ? Qu'est ce que vous faite ?! " Il ne pouvait se décider à la frapper pour la mettre K.O mais alors qu'il était en train de songer sérieusement à cette solution, car elle était devenue incontrôlable et ne daignait pas le lâcher, elle posa sa main sur sa baguette, dans la poche intérieure de sa veste. En une fraction de seconde elle extirpa la baguette et Ayden, prit d'une frayeur et d'un sursaut de stress quand a la découverte de sa baguette par une moldue, bloqua son bras et récupéra son bien avant qu'elle ne comprenne ce qui arrive.

L'état mental d'Ayden étant sous un stress assez particulier, il lança malencontreusement quelques sorts explosifs qui ricochèrent sur les murs, causant un énorme capharnaüm dans l'habitation de la jeune demoiselle, désormais prise de panique et qui était partie se réfugier sous la table tout en sommant Ayden d'arrêter ce qu'il faisait et en lui demandant qui il était une bonne fois pour toute. Ah oui très malin de demander ça maintenant. Bon sujet de conversation dans l'ambiance de désastre qu'il règne actuellement. Bref, tout arrêter comme elle le lui demandant était plus facile à dire qu'à faire, bien entendu. Finallement, cinq secondes plus tard 5 secondes plus tard (qui avaient dû sembler des heures pour les deux jeunes gens), il réussit à stopper les nombreux ricochets colorés de maléfices qu'il avait jeté sous le coup de la surprise, et un calme lourd, pesant, s'installa en une demi-seconde dans tout l'appartement. Shelley était sous la table, en position protectrice, alors qu'Ayden était accoudé au mur, à bout de souffle. Il se releva et jeta un coup d'oeil autours de lui, et découvrir alors que de nombreux biens avaient été brisés sous les trajectoires aléatoires des maléfices.

De un, il s'attendant à recevoir une lettre de convocation au ministère pour ne pas avoir respecter le secret magique, s'il n'arrangeait pas les choses immédiatement. Il fallait procéder à une légère modification de mémoire dans les plus brefs délais. Sinon, il imaginait déjà les gros titres si les journalistes apprenaient sa condamnation...

Bon, chaque chose en son temps, il fallait déjà remettre en ordre la maison. Il regarda Sheylley, et lui somma d'un regard de ne pas bouger. Il s'imaginait être imposant maintenant, et esperait qu'elle serait suffisamment intimidé pour ne rien tenter à nouveau. Il lança un distinct < Réparo ! > avec un large moulinet du poignet, et les affaires de Shelley se réparèrent et reprirent leur place initiale.

Maintenant, oubliette ....

<Mademoiselle, dit-il d'une voix sérieuse, tout en tentant de conserver un air professionnel de la personne qui fait ce qu'elle fait (genre) venez ici, maintenant, et ne bougez pas. Il ne vous arriveras rien si vous faites ce que je dis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: (ayden & shelley) awkward moment   Ven 24 Mar - 18:36

La terreur habitait désormais tout le corps de Shelley. Incapable à présent de réfléchir de façon calme et posée, il ne lui restait plus qu’une seule solution : se mettre à pleurer. Les sanglots devinrent rapidement incontrôlables, à la fois aussi libérateurs que révélateur de l’effroi dans lequel se trouvait la jeune femme. Elle ne semblait même plus capable maintenant de dire comment et à quel moment sa journée toute plan-plan avait basculé. Ca n’arrivait qu’aux autres. C’était ce qu’ils disaient toujours. Elle aussi. Mais non. Aujourd’hui, c’était elle la victime. Les yeux désespérément clos, là encore, elle espérait surement que les choses changent si elle venait à les rouvrir. Pourtant, c’était impossible et elle le savait bien : elle entendait l’autre sans vraiment l’écouter, sans vraiment chercher à sauver sa peau comme elle l’avait au départ essayé.

Le calme revint progressivement dans l’appartement, sans qu’elle ne s’en rende réellement compte, ses pensées faisant assez de vacarme dans son cerveau comme ça. Peut être au bout d’une ou deux secondes, peut être que c’était des minutes après tout, elle n’en avait aucune idée, elle daigna enfin ouvrir les yeux, sûrement pour constater par elle-même qu’elle n’était pas dans un rêve. Elle vit les pieds de l’homme d’abord, puis son visage à hauteur de sien, mais avant qu’elle ne puisse réagir et se défendre à nouveau, il y eu un vrombissement dans ses oreilles, ses pensées se dissipèrent tout à coup comme un épais voile de nuages qui laisse apparaître le soleil. Elle cligna plusieurs fois des paupières.

Qu’est-ce qu’elle fichait, assise sous la table ? Elle regarda tout autour d’elle dans l’idée de trouver quelque chose qu’elle aurait pu égarer. Elle avait le sentiment d’être venue dans la pièce dans un but précis… mais quoi ? Elle prit attention à se relever sans se taper la tête contre le bois et se concentra quelques inst ants, incapable de se remettre sur les rails de ce qu’elle était en train de faire le moment d’avant. Elle se contenta d’un regard d’ensemble sur la pièce principale, particulièrement bien rangée, preuve que le ménage lui était vraiment monté à la tête.


topic terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

(ayden & shelley) awkward moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» N° 1945 - Awkward Moment, again ! (PV Aaron)
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» [Story] Vos citations du moment
» [Musique] Un moment d' ANTHOLOGIE ... j' y étais.
» Meilleur jeu PC ou PSP du moment - Action aventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: archives 2016-2017
-