Bienvenue sur . Glitch of magic ! Un recensement est en cours PAR ICIII , il est bien entendu possible de récupérer vos sujets en cours après le ménage de la maj ♥ .

 

 Hands up ! ◊ Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 204
Points : 249
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Hands up ! ◊ Ellie   Lun 2 Jan - 18:19

La journée avait été longue, et elle n’était pas terminée pour Shelley, bien qu’elle lui semble interminable. La boutique Zara où elle travaillait comme vendeuse n’avait pas désemplie cela malgré les heures écoulées à trottiner entre les rayons et les clients pour ranger les vêtements. C’était un cercle vicieux fastidieux et sans fin, car dès qu’elle se trouvait enfin être dans le timing, sans une pile de robes à remettre en place, qu’il y avait un amoncèlement de pantalons et autres chemises à reboutonner et à plier correctement sur les tables. C’était sans compter sur les cabines d’essayage à devoir gérer en même temps. Préparer la fermeture d’un magasin était toujours sportif, puisqu’il fallait ranger ce qui venait d’être ranger parce que dérangé par une femme peu inquiétée du labeur que cela puisse représenter.

Il y avait ces jours où les clientes étaient particulièrement désagréables, et c’était l’un de ces jours là. Entre celles qui laissaient tous les cintres en cabines, et celles qui remettaient les vêtements à l’envers sur ces derniers, Shelley n’était pas franchement en reste. Les lèvres pincées, elle s’affairait autant qu’elle le pouvait, tout en essayant de répondre aux autres requêtes en même temps. Non madame, désolée, nous n’avons pas encore cette pièce de la collection, non cette taille n’existe plus, oui, je vais aller vous chercher cette paire de chaussure, taille 37, dans la réserve. La fatigue, le monde, le ton hautain des questions, le sourire de la vendeuse s’était affaissé au fur et à mesure de l’après midi. Il y avait un moment ou malheureusement, la politesse, elle n’avait plus forcément le temps pour ça, surtout lorsque les futures acheteuses n’étaient pas des plus bienveillantes ! Elle se retint de claquer sa langue contre son palais d’agacement lorsque-une adolescente, qu’elle n’avait pas vu sortir de la cabine d’essayage à cause du rush, laissa ses trois articles abandonnés sur le tabouret, supposant très certainement que c’était son « travail » de le faire. Seulement voilà. Elle n’était pas une bonniche.

Elle eut au moins le réflexe d’arrêter la jeune femme en train de sortir des salons d’essayage, avant qu’elle ne se faufile entre les autres clientes, et que sa remarque n’ait plus lieu d’être. En passant avec son sac à main devant le détecteur ce dernier avait sonné alors qu’elle n’avait plus d’articles en main. Tous les soupçons à propos d’un éventuel vol se tournaient vers elle. Vraiment ? Non, ce soir, ce n’était pas le soir, et Shelley n’avait vraiment pas envie d’avoir ça en plus à gérer. Elle était épuisée de ses kilomètres faits dans le magasin, exaspérée du comportement de ces harpies qui ne respectaient rien ni personne et surtout pas son travail. C’est sans doute plus cela qu’elle ne déclara pas d’une façon des plus sympathiques à cette personne, qu’elle avait heureusement stoppé, avant qu’elle ne s’échappe dans la nature « excusez-moi madame, mais le détecteur de sécurité vient de sonner. Nous allons devoir appeler la sécurité, afin d’effectuer un contrôle. Je vous prie de bien vouloir patienter, pendant que j’appelle un vigile. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/12/2016
Messages : 303
Points : 422
x âge : 28
x métier : Professeur d'histoire à l'université
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Hands up ! ◊ Ellie   Sam 7 Jan - 22:38

La journée aurait dû être calme pour Ellie. Aucun cours de prévu, juste un tête à tête avec quelques copies à corriger et encore pas tellement vu qu'elle avait fini la plus grande partie du paquet. La jeune femme avait prévu d'aller voir si Aldora était disponible et passer un bon moment avec elle. Les plans étaient prometteurs.

Mais à la place de son réveil, la jeune professeure est réveillée par un appel de son directeur. Un de ces collègues a eu un empêchement et cela arrangerait tout le monde si elle pouvait le remplacer. Les diapositives et le plan de cours lui ont été transmis par mail. Elle voulait refuser, vraiment, mais elle vient d'arriver et ne peut pas tellement se permettre ce genre de liberté. La voilà à s'habiller en vitesse et à courir pour attraper un métro. Le cours se passe bien, elle découvre les diapos en même temps que ses élèves, ce qui aurait pu être inconfortable mais elle choisit d'en rire. Au final la catastrophe est évitée.

Tandis qu'elle rentrait chez elle, elle se fait aborder par un élève. Un de sa classe habituelle. Il est mal en point et pense arrêter ses études. Evidemment il est venu s'ouvrir à elle, elle est jeune et plus facilement abordable qu'un bon nombre de ses collègues. Elle l'emmène donc avec elle dans son bureau pour discuter autour d'une bonne tasse de thé. Le thé c'est son remède miracle, même au travail elle en possède une collection impressionnante. Elle passe donc quelques heures à discuter de l'avenir du jeune homme.

Vers 14 heures elle est enfin libre, elle repasse chez elle prendre de quoi travailler et se pose dans son pub préférée. Elle en profite pour manger sur place. Les choses semblaient enfin s'être calmée et là un coup de fil de son éditeur, elle est invitée le soir même à un gala. La riche organisatrice est une grande fan de son livre et c'est une occasion en or pour faire la promotion.

Ellie est donc partie écumée les magasins à la recherche d'une tenue, parce qu'avec le déménagement ses tenues habillées sont restées chez ses parents. Elle a trouvé une robe sympa un peu plus tôt, quelques accessoires dans une autre boutique. Ne reste qu'à trouver une veste pour aller avec. Ellie se trouve à Zara proche de la fermeture à la recherche de son dernier article. En temps normal elle l'aurait essayé entre les rayons mais là elle est vêtue d'un gros pull et rien en dessous. Elle embarque ses trois vestes, fait la queue malgré l'heure tardive. Comme d'habitude aucun article ne convient, voilà pourquoi elle n'aime pas faire les boutiques. Elle ne trouve jamais ce qu'elle veut. Pour gagner du temps elle pose les vestes sur le présentoir avant de se glisser parmi la foule pour changer de magasin.

C'est là qu'une vendeuse l'attrape.

« Excusez-moi madame, mais le détecteur de sécurité vient de sonner. Nous allons devoir appeler la sécurité, afin d’effectuer un contrôle. Je vous prie de bien vouloir patienter, pendant que j’appelle un vigile. »

Et zut. Ce n'est vraiment pas sa journée. Elle est désormais suspectée de vol par une vendeuse mal-aimable.

« Ma journée a été longue, la vôtre peut-être aussi. Pour faciliter la vie de tout le monde, vous ne pouvez pas juste regarder dans mes sacs et voilà. Je suis pressée et j’aimerais bien pouvoir partir au plus vite. »

Reste polie, Ellie. Cette jeune femme n’y est pour rien, elle est juste l’énième catastrophe de cette journée. La situation n’est qu’un malentendu vite arrangé.

Ellie ne sait pas trop pourquoi mais elle a un très mauvais pressentiment à ce sujet.

_________________
Magic is everywhere
Il suffit de savoir bien regarder !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 204
Points : 249
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Hands up ! ◊ Ellie   Dim 22 Jan - 15:02

Shelley aurait préféré suivre la suggestion de la cliente. C’était plus simple, moins prise de tête… moins sérieux, aussi. Et justement, la veille, pendant le briefe du matin avant l’ouverture du magasin, ils s’étaient fait remonter les bretelles, par leur manque de rigueur, parfois. Autant dire que ce n’était pas le moment de se faire prendre par une de ses responsables ! Ils avaient des règles à suivre, et même si au fond, comme la jeune femme brune, elle n’avait pas trop envie de s’y plier, jusqu’à trouver ça un peu idiot, c’était la procédure. Elle n’avait pas le droit de vérifier elle même, ce n’était pas son travail, et justement la cliente pouvait se retourner contre elle. Elle, elle n’était finalement que le tuyau entre le vigile et la potentielle voleuse. Pourquoi est-ce qu’elle ne pouvait pas faire juste ce qu’elle lui demandait ?

« La sécurité arrive, répéta t-elle, pour gagner du temps, et pour lui faire comprendre qu’elle voulait juste faire son travail, qu’en effet, elle en avait assez, et que ce n’était pas le moment de lui chercher des noises. Après tout, c’est vrai quoi, il fallait toujours qu’elles aient leur mot à dire, comme si elles savaient mieux qu’elles, les vendeuses, ce qu’il fallait faire, ou ne pas faire ! Elles ne voyaient que la face cachée de l’iceberg, mais non, il fallait encore qu’elles aient raison pour tout. Les vendeuses n’ont pas le droit de fouiller dans vos affaires, poursuivit-elle en parlant avec un ton robotique, comme une leçon apprise par cœur. Son cœur battait vite, elle avait encore tellement de choses à ranger… Sur la table où elle pliait habituellement les vêtements, elle voyait les pantalons et compagnie s’entasser à mesure que les femmes quittaient les cabines. C’est la procédure.» Elle jeta un regard plus insistant au vigile, qui forcément, n’était pas des plus réactifs…

Elle prenait sur elle pour ne pas perdre patience, mais elle sentait la situation lui échapper peu à peu, et si l’autre n’y mettait pas un minimum de volonté, elle savait que la pression allait finir par la faire exploser. Rien ne se passait comme elle en avait envie, elle ne savait pas comment elle allait rattraper le retard qui était en train de s’accumuler à cause de ça, et lui donnait presque des sueurs froides. « Vous savez, il n’y aura aucun problème et ce sera régler dans les secondes à suivre si vous n’avez rien à vous reprocher » , ça se voulait rassurant et plus aimable, mais à la réflexion elle n’était pas certaine qu’il s’agisse de l’effet escompté. Si effectivement, elle n’était pas coupable, elle pouvait après tout bien attendre cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/12/2016
Messages : 303
Points : 422
x âge : 28
x métier : Professeur d'histoire à l'université
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Hands up ! ◊ Ellie   Mar 31 Jan - 22:39

Ellie bouillait d’impatience. La pauvre vendeuse n’y était pas pour grand-chose, mais entre la journée qu’elle venait de passer et sa nervosité pour la soirée à venir, la jeune professeur était une véritable bombe à retardement. Et puis même si elle ne faisait que son travail, cette jeune femme était en train de l’accuser à tort de vol et ça ne lui plaisait pas des masses. Elle était droite dans ces baskets et il suffisait de regarder la marque et surtout le ticket de caisse de ses précédents achats pour comprendre qu’elle avait les moyens de se payer ce qu’elle voulait sans soucis. D’ailleurs l’addition lui restait vaguement en travers de la gorge, elle n’était guère habituée à dépenser autant.

Ellie continuait de ruminer ses sombres pensées dans son coin pendant que la jeune vendeuse lui expliquait qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose pour elle à part attendre et vérifier qu’elle ne s’enfuyait pas comme le malfrat qu’on l’accusait d’être. Le vigile prenait vraiment tout son temps.

« Si j’avais quelque chose à voir avec les accusations que vous portez à mon égard je ne vous aurais pas proposé de vérifier par vous-même. Vous avez l’habitude de faire accuser vos clientes comme ça ? Imaginons que ce soit juste un antivol mal désactivée, ça fait beaucoup de gêne pour peu de chose.»

Elle est peut-être un peu rapide dans ses accusations mais bon elle était presque sûre que ces maudits portillons sonnaient plus souvent pour ces antivols oubliés que pour un réel cambriolage. C’était surement ce qui lui était arrivé, pourtant elle avait déjà visité d’autre magasin sans soucis. Non à son avis le véritable voleur avait dû se faire la malle au moment où elle sortait voilà tout. C’était vraiment la poisse que ça lui arrive aujourd’hui.

Ellie commença à réfléchir à quelle divinité, elle avait pu vexer pour subir une journée pareille. L’énervement l’empêchait de ressentir clairement ses énergies, une chose de plus à faire avant d’aller en soirée.

« Il est bloqué dans un embouteillage votre vigile ? Je veux bien attendre qu’on vérifie ma bonne foi, mais là ça commence à faire long, surtout que je n’ai strictement rien fait ! »

Sa patience avait atteint sa limite. Sa nervosité aussi en voyait les minutes défilées. Certes seulement quelques minutes, mais les heures de fermetures se rapprochaient et elle commençait à craindre de ne pas avoir le temps de trouver une veste correcte.

Un petit attroupement c’était fait autour d’elle, des clientes curieuses et avides de potins traînaient dans les rayons les entourant.  

Ellie commençait à croire qu’elle allait devoir rester jusqu’à la fermeture (bien qu’elle n’est pas été retenue plus longtemps que cinq très longue minutes) quand le vigile arrive enfin.
Il l’emmena à l’écart pour vérifier ses sacs et affaires où, comme attendu, il ne trouva rien.

« C’est bon, je suis libre de partir maintenant ? J’ai un gala important et toutes ses histoires vont me mettre en retard. C’est bien la dernière fois que je mets les pieds ici. En tout cas je ne vous félicite pas pour votre excès de zèle. C’est quand même inadmissible de retenir les gens aussi longtemps quand ils n’ont rien fait. »

Si une femme à l’air sévère semblant être la responsable du magasin s’approcha d’eux pendant son discours ce n’est pas absolument pas sa faute. Elle n’avait pas du tout décider d’en faire un peu plus que nécessaire. Pas du tout. Ce n’est pas comme si elle était vexée d’avoir été traitée de voleuse et puis de toute façon son karma est déjà mauvais

_________________
Magic is everywhere
Il suffit de savoir bien regarder !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 204
Points : 249
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Hands up ! ◊ Ellie   Sam 11 Fév - 21:55

Putain. C’était le seul mot, et du coup juron en train de lui venir à l’esprit. C’était hallucinant de constater comme les clientes n’étaient jamais contentes. Jamais. Parce qu’on était pas assez attentive, parce qu’on l’était trop, parce que ça n’allait pas assez vite, parce que ça allait trop vite qu’on leur arrachait les vêtements des mains… bref des excuses de toute façon, elles en avaient à la pelle, mais entendre celle-ci remettre le travail de Shelley en cause, ça avait du mal à passer. C’était elle qui allait en avoir si justement elle ne faisait pas son taf correctement, et tant pis si l’autre perdait cinq minutes de sa précieuse petite vie. Quand on a pas le temps, on ne va pas faire les boutiques dans un premier lieu, mais visiblement le bon sens, c’était en option. « J’ai l’habitude de suivre la procédure qu’on me demande de faire, lui répliqua t-elle sèchement, sans le cacher cette fois ci. Je ne suis pas juste ton larbin à la con, se garda t-elle de préciser. Ca m’évite des problèmes, et les vôtre » . Mais ça t’as pas l’air de comprendre, c’est vrai que les clientes aimaient bien s’improviser vendeuse et connaître tout sur tout. Elle n’allait surtout pas laisser les choses lui retomber dessus, parce qu’on lui demandait de suivre les règles, non mais oh !

Ca ne calma pas son interlocutrice, bien au contraire. Elle préféra monter au créneau ce qui ne signifiait généralement rien de bon. Shelley sentit son sang ne faire qu’un tour, mais le vigile, heureusement, l’empêcha de monter sur ses grands chevaux, et se crêper bêtement le chignon avec cette nana qui pétait plus haut que son cul… elle savait que ce n’était pas la peine. Mais ne pas avoir le dernier mot, alors qu’elle n’avait finalement fait que de suivre les règles, c’était injuste ! La sécurité lui lança un sourire encourageant, avant de confirmer, peu de temps après que tout était ok. Fatalement, la brune sentit le besoin d’en rajouter une couche et surtout d’appuyer sa position de force. Déjà qu’elle se sentait idiote et presque agacée de ne finalement pas eu avoir raison quant à la potentielle voleuse, cela n’arrangea rien quand au poids qui était en train de grandir dans la poitrine de Shelley. Elle ne fit même pas attention à sa responsable qui n’allait probablement pas tarder à apparaître dans son dos, et tempéra « écoutez, votre emploi du temps, ce n’est pas mon problème, là où ça en devient un en revanche, c’est si je vous avais laissé sortir avec un article volé. Est-ce que je le savais, non parce que désolée, mais ce n’est pas écrit sur votre front. Nous ne vérifions pas nous même les affaires des gens pour la bonne et simple raison que l’on pourrait être accusé de vol aussi, puisque visiblement les vendeurs ont toujours tort, comme vous le prouvez si bien ! Ça à l’air d’être un crime ici, de vouloir faire son travail correctement ! »

Elle sut au moment où elle avait parlé qu’elle était allée bien trop loin, mais les mots étaient sortis seuls, sans contrôle, ne réclamant que justice après tout. Elle était persuadée que cette femme n’aurait pas hésité à trouver encore à redire, si elle avait regardé ses sacs dès le début, alors après tout à quoi bon ! Elle avait simplement envie de se mettre à pleurer, de honte, parce que finalement, elle avait fait une erreur et se sentait mal, mais aussi, parce qu’elle ne lui avait rien fait à cette fille, et qu’elle s’était emportée gratuitement par caprice ! « Madame nous sommes sincèrement désolée pour ce dérangement. Elle lança un regard appuyé à Shelley pour lui faire comprendre que même si son comportement de départ avait été juste, elle avait dérapé, et ce n’était pas correct. Notre vendeuse a suivi la marche à suivre, mais cela n’aurait pas du prendre autant de temps, et croyez bien que nous en sommes navrés. N’est-ce pas Shelley ? » Non, elle attendait sérieusement qu’en plus de tout, et de l’humiliation qu’elle venait de subir, tandis que tous les observaient, même si elles étaient dans un coin du magasin, elle allait s’excuser ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Hands up ! ◊ Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Black pearl Iron hands en cours
» [Règles ?] Salamanders et Iron Hands
» AN 85 CM RADIUS IS AS FAR AS MY HANDS CAN REACH
» Chapitre Iron Hands: Clan Kaa'rax
» Legion des iron hands [Jihess]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: archives 2016-2017
-