Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! Nous manquons également de moldus, faîtes un tour du côtés des oubliés ♥ .

 

 The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

MessageSujet: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Ven 6 Jan - 17:34



❝The letter adressed
to a good old friend❞
Shelley & Sally
Ma très chère et belle amie Shelley,

C’est ta vieille amie Sally qui t’adresse cette lettre. Après toutes ces années je reviens enfin et je suis navrée de ne pas l'avoir fait plus tôt. J’ai tant de choses à te raconter et tu peux me croire que, pour une fois, je peux parler d’autre chose que de mes examens.

Pour être honnête, j’ai littéralement perdu la notion du temps depuis la fin de mes études. Tout s'est  enchainé très vite et j'ai eu du mal à tout gérer. Mais me revoilà pour reprendre contact avec toi qui as partagé tant d'étés avec nous. De quand remonte notre dernière rencontre ? Il faut, dans tous les cas, remédier à ça ! Comme tu peux le voir, les bonnes habitudes n’ont pas changé et je sais que tu apprécies les lettres alors en voici une pour toi. Décidément, il n’y a qu’avec toi que je procède de la sorte. Est-ce que tu sais sérieusement depuis quand je n’ai pas rédigé de lettre personnelle ? J'avais même oublié à quoi ressemblait mon écriture manuscrite !

Chris' m'a dit qu'il t'avait croisé récemment alors je me suis dit que j'allais faire de même. Il m'a dit que tu travaillais dans le coin alors je me suis dit que j'allais passer te voir à l'improviste mais bon, tu me connais suffisamment pour savoir que les surprises de ce genre ne sont pas ma tasse de thé. Ma foi, j’espère au moins te surprendre avec cette lettre. D’ailleurs, ne me demandes pas comment j’ai obtenu ton adresse, ce n’était pas très légal. Puisses-tu m’en excuser !

Il faudrait vraiment que je revois mon niveau de langage quand je m’adresse à mes amis… Excuse-moi… Je t’écris ça entre deux plaidoiries et je t’avoue que je me perds un peu… Oui parce que je ne sais pas si tu le sais mais j’ai terminé mes études de droit à l’University College of London il y a de ça quelques années maintenant. Pour ta gouverne, je n’ai pas excellé de partout comme pourrait le raconter Lizzie ou Chris, et je n’ai pas non plus reçu la mention d’honneur même si je n’étais pas loin. En parlant de ça, si tu les avais vu quand je leur ai dit que je partais de la maison pour aller étudier du droit… Qu’est-ce que je me suis fait charrier, tu n’imagines même pas !

Quoiqu’il arrive, j’espère que tu vas bien et que tout te sourit en ce moment. J’espère bientôt te revoir,
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Ven 20 Jan - 20:56

Ma Sally,

Je suis à la fois surprise, et en même temps, je me demande si je suis vraiment étonnée. Comme tu le soulignes la première, il n’y a qu’avec toi que j’ai toujours eu cette habitude d’échanger des lettres. Je suis d’abord restée perplexe en recevant le courrier, car ça fait longtemps que je n’ai pas reçu ne serait-ce qu’une carte postale. J’ai reconnu ton écriture juste après, évidemment qu’en fait, ça ne pouvait être que toi !
Je suis tellement heureuse de savoir que ça y est, les études, c’est enfin terminé pour toi ! Tu sais qu’il faut que tu me racontes tout. Est-ce qu’il y a de beaux avocats, à ton cabinet ? C’est bizarre, parce que j’ai moi aussi plein de choses à te dire, et en même temps, j’ai l’impression que tu sais déjà tout, comme si on ne s’était jamais quitté. Et pourtant, comme tu dis, ça fait si longtemps. J’aime toujours autant recevoir ton courrier, et t’envoyer le mien, car je ne peux pas m’empêcher de penser que je suis un peu privilégiée, tu vois ?

Quant à moi pour le moment je travaille dans le Zara d’Oxford street, je te laisse imaginer le délire. C’est sûr que sur le papier c’est moins sympa que ton boulot à toi ! Je ne sais pas trop ce que je veux, ni ou j’en suis, j’ai pris un peu ce job en dépannage, et maintenant plus ça va, plus je m’embourbe dedans… Tu ne peux pas imaginer les crises que j’ai envie de piquer parfois à cause des clientes ! Parfois c’est à peine si j’ai le temps de me détendre à la maison pour jouer un peu de la musique et chanter, je sens que ça me manque.
Peut être que j’adore d’écrire, mais c’est clair qu’il faut absolument qu’on se voit ! J’ai besoin de voir des visages rassurants pour me motiver, c’est clair qu’heureusement qu’il y a Chris d’ailleurs !

Tu n’as qu’à me dire quand tu es dispo, pour qu’on puisse organiser ça !

Je t’embrasse fort,
Shelley
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Sam 21 Jan - 15:32



❝The letter adressed
to a good old friend❞
Shelley & Sally
Ma jolie Shelley,

Je te reconnais bien là ! Je suis heureuse que ma lettre te soit parvenue (on ne sait jamais ce qui peut arriver à ces petites choses ces temps-ci) alors tu m’en vois ravie ! Si tu affectionnes encore ce genre de petites choses rien ne nous empêche de continuer. Ca sera notre petit rituel, comme ça l’a toujours été finalement. En écrivant ces mots, je me dis qu’on a vraiment beaucoup trop de choses à se dire et à rattraper et c’est clair qu’une correspondance ne sera pas suffisante pour ça. Cela dit, on peut toujours commencer à résumer notre parcours respectif si tu veux.

Par exemple, toi qui parles de travail, malheureusement le mien peut s’avérer être aussi palpitant que barbant à souhait. Et puis, j’ai l’impression que les beaux jeunes hommes n’existent pas dans ce métier, ou du moins pas dans le mien. J’ai beau être dans un des plus prestigieux en terme de réputation, je peux t’assurer que le critère esthétique n’y est pas pour grand chose ! Il n’y a que des hommes matures à vrai dire (ce qui manifeste leurs années d’expérience dans le milieu d’ailleurs…) Pour être honnête, il y avait beaucoup plus de ‘choix’ à l’université si tu vois ce que je veux dire… Rien qu’en te confiant tout ça, ça me fait sourire comme avant. Décidément, j’ai l’impression qu’il ne me manquait plus que toi dans ma vie.
Et j’ai bien failli inonder mon portable de café quand j’ai lu tes envies de crises concernant tes collègues. Je crois que c’est bien le point commun à tous les métiers du monde ! Seulement toi, ces dites personnes sont souvent à la même échelle sociale que toi non ? Enfin, si je mets de côté les managers et les directeurs. Imagines-toi à devoir défendre un homme macho et sans aucun scrupule pour les femmes, c’était infâme. Ou encore défendre des femmes d’affaire aux dettes interminables et plus grosses qu’elles ? Viens, allons oublier notre routine autour d’une bonne chanson et d’un bon chocolat chaud comme au bon vieux temps !

Il me semblait t’avoir déjà dit de ne jamais abandonner ta passion Shelley ! Dois-je déjà te répéter que tu es bourrée de talents et que tu mérites bien plus que de chanter sous ta douche le matin à neuf heures ? Mais plus sérieusement, si tu es à cran ou si tu en éprouves le besoin, viens chez moi pour te ressourcer et te reposer. J’ai un grand deux pièces bien isolé dans Soho donc tu peux même dormir chez moi quand l’envie te prend vu que c’est vraiment pas loin d’Oxford Street. Ca me fera un peu de compagnie dans cet appartement et ça ne peut que bien se passer.

Et pour te répondre, je suis libre généralement le weekend ainsi que le mardi après-midi !
Je t’embrasse ma grande amie,
Sally


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Dim 5 Fév - 11:40

Chère Sally,


Oh, du coup, je dois conclure de toute cela que tu n’as pas encore rencontrer le « grand amour » ? Tu te rappelles quand on parlait de tout ça, quand on était gamines ? On s’imaginait déjà aux bras des mêmes garçons que les séries télé. J’ai l’impression que ce n’est pas tout à fait ça… enfin, en tout cas, pour l’instant, je n’ai pas grand chose à signaler, je crois que ma pauvre petite vie de vendeuse ne me laisse pas vraiment l’occasion de faire des rencontres ! Pourtant, ça aurait pu, tu pourrais me dire, mais comme je ne travaille même pas au rayon homme du magasin, c’est moi qui doit supporter toutes les nanas capricieuses…
Je pourrais te parler d’elles pendant des heures d’ailleurs, mais bon, ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus intéressant, c’est clair. Mais comme tu dis, finalement, elles n’ont rien à voir avec les clientes de chez Chanel, c’est sûr, et elles n’ont du coup pas le même porte monnaie ! Alors quand elles se permettent de de prendre de haut, juste parce que tu fais soi disant un métier « bas de gamme » il y a vraiment de quoi avoir envie de piquer des crises. Surtout que ce boulot, il n’est pas fait pour que j’y passe toute ma vie, mais plutôt avoir de l’argent, pour continuer ensuite, bonjour l’angoisse, sinon ! Mais bon, j’imagine du coup que toi aussi dans l’autre registre, ça doit vraiment pas être facile, je ne sais pas comment tu fais, d’ailleurs. A ta place, j’aurai tellement envie de tout faire justement pour envoyer tous ces connards à la place qu’ils méritent ! Mais bon, on ne peut malheureusement pas faire comme on veut…

Tu es vraiment adorable. Justement, j’essaye quand même de poursuivre, mais c’est difficile. Je vais quand même parfois chanter dans la rue, les parcs, le métro… vivement que les beaux jours reviennent, car entre le froid et la pluie, ce n’est parfois pas très motivant ! J’espère en tout cas pouvoir jouer dans une salle, un de ces quatre. Est-ce que cette année sera la bonne ? Ce serait tellement bien ! Mes jours de repos sont merdiques j’en ai un dans la semaine le jeudi, ce qui ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit, ni même de me reposer comme tu t’en doutes, ensuite, j’en ai un autre le dimanche, on pourrait essayer de se retrouver à ce moment là ! Comme ça, je viendrai faire du bruit dans ton appartement avec ma guitare !


Je t’embrasse, et tiens moi au courant,
Shelley
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Mer 22 Fév - 14:55



❝The letter adressed
to a good old friend❞
Shelley & Sally
Ma belle Shelley,

On est vraiment bercées par des illusions quand on est jeunes, c’est un fait. Parce que franchement là, le prince charmant je l’attends tout autant que toi. Enfin… On a toutes connues l’homme qui nous rendaient folles, celui qui nous a tapé dans l’oeil à la seconde où on l’a vu. Mais pour ma part, il a totalement disparû de la circulation alors je ne saurais te dire où j’en suis. Ça remonte déjà à quelques années mais ça m’arrive de repenser à cet homme-là. Je ne sais pas si je t’en avais déjà parlé mais bon voilà, j’ai été en très bonne compagnie à l’université, sois-en sûre !

Concernant le travail, je crois qu’on peut définitivement arrêter de croire qu’il y en a un parfait. Il y a des complications partout et crois-moi ça ne risque pas de s’améliorer. Cela dit, je suis quasiment sûre que les personnes odieuses que je croise sont probablement les mêmes qui viennent pourrir ta journée ensuite. Après tout, quitte à avoir un caractère ignoble, autant en faire profiter tout le monde ! Hm désolée pour ça, je crois que je relâche la pression dans ces lettres et tu m’en vois désolée. A vrai dire, j’ai dû gérer un de ces fameux clients dont on parle depuis quelques lettres à l’instant. Un père de famille qui veut obtenir la garde de sa petite fille, mais comment pourrais-je prendre la défense d’un homme constamment ivre ? Voilà mes péripéties les plus fastidieuses… Cela dit, j’ai quand même envie de te dire que tous mes cas ne sont pas semblables à celui-là. Parfois des gens honnêtes et souffrant d’une injustice viennent quémander mon aide et ça me prends aux tripes. Tu nous connais, nous les Grayson, les défenseurs du quartier. Quand je juge que des individus ne méritent par leur situation, je les aide coûte que coûte et me plonge corps et âme dans ma plaidoirie, et je t’avoue que ce genre de cas me redonne le sourire. Ça me rappelle que mon travail peut aider à changer des vies ou des situations difficiles.

Tu sais que je t’ai toujours soutenu et ce depuis ta première note grattée à la guitare ! Et peu importe mes disponibilités, tu peux te rendre à mon appartement quand tu veux : mes clefs sont sous le porche (oui je sais, il faudrait que je change d’endroit) donc si l’envie te prends, passes me voir ! Et si je te dis en plus que j’ai déjà des contacts avec des maisons de disques et d’édition ? Je voulais te le dire en dernier pour garder un maximum de suspense ! Est-ce que tu veux que j’en contacte quelques unes ? Je te le garantie : cette année sera la bonne !

Que les meilleures choses t’arrivent cette année ma Shelley,
Sally.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 237
Points : 620
x âge : 26 ans
x métier : Vendeuse
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]   Ven 24 Mar - 18:16

Sally,


A qui le dis tu en tout cas ! Plus ça va, plus les injustices qui nous entourent me révoltent. Comme quoi, je n’ai encore pas tout perdu de mon idéalisme. Parfois, je manque de désespérer, mais quand je vois que tu dis qu’il y a des gens qui le méritent vraiment (parmi ceux qui visiblement ne non), je me dis que ça vaut le coup quand même. Jusqu’à la prochaine fois bien sûr, mais en tout cas, ça ne m’étonne pas de toi.

Non, sérieusement ? Forcément que ça m’intéresse ! Je ne suis pas ce qu’on appelle la plus douée pour me vendre, mais clairement, ce serait dommage de laisser passer l’opportunité. D’ailleurs en parlant de ça, j’ai été accostée par une danseuse dans le métro, après une de mes prestations, il n’y a pas si longtemps (c’est bizarre dit comme ça, mais je pourrais toujours te raconter les détails) qui m’a proposé de venir chanter pendant quelques uns de ses cours ! Il faut absolument que je travaille sur les chansons que j’ai envie de jouer, elle me fait totalement confiance là dessus, donc forcément, je n’ai pas envie de la décevoir. Ca plus ce que tu viens de m’apprendre ça promet en tout cas tout un tas de belles choses.

Alors effectivement, il faut absolument que l’on en parle de vive voix. Je vais essayer de me débloquer du temps, je ne termine pas toujours trop tard après le boulot, et te voir me donnera forcément une raison pour me motiver, et passer par chez toi !


Je t’embrasse et à très vite,
Shelley
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

The letter adressed to a good old friend [Sally/Shelley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Full Friend Rabbit
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Tetris Friend
» Good english / german news radio for podcast
» Lamp oil? Rope? bombs? You want it? It's yours my friend! As long as you have enough rupies!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: archives 2016-2017
-