Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! Nous manquons également de moldus, faîtes un tour du côtés des oubliés ♥ .

 

 Madness | Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2016
Messages : 189
Points : 108
x âge : 30 ans
x métier : professeur des écoles + tient une chaîne youtube reconnue basée sur la culture musicale
x statut : boucheur de trous professionnel *wink wink*

MessageSujet: Madness | Ayden   Jeu 12 Jan - 19:16



Premier verre de la soirée. Je suis dans un bar que je connais bien pour y passer de temps à autre, souvent seul, parfois accompagné. Aujourd’hui fait partie de ces vendredis où je décide de ne pas rentrer chez moi après ma journée de boulot. Car si j’aime mon métier et mes élèves, un tête à tête avec un paquet de corrections ne me tente pas plus que ça. Nora est une grande fille, elle traîne probablement elle-même dans un bar quelconque, je ne m’inquiète pas pour elle. La vidéo de ce week-end est déjà tournée et n’attend plus qu’à être uploadée. Rien à faire ce soir. Alors, muni de mon sac de prof et de mon portefeuille, je bois.
 
Accoudé au bar, je fais la conversation avec les gens qui passent et qui s’en vont. J’aime assez ces blablas avec de purs inconnus. On fait parfois de belles rencontres, amitiés éphémères s’évaporant dans la nature au moment où le pas de la porte du bar est franchie pour rentrer chez soi. D’autres durent plus longtemps. Pour un mec un peu blasé comme je le suis, c’est pas mal, de confronter ses points de vue avec des inconnus. Et parfois, je fais même une photo pour faire croire que tout va bien, sur les réseaux sociaux.
 
Une heure plus tard, je me sens déjà un peu plus éméché. La demoiselle avec qui je faisais la conversation a rejoint sa famille après une conversation désintéressée des plus sympathiques, et le type qui la remplace semble un peu perdu par ici, je dois l’avouer. Assez perdu pour qu’il m’intrigue. Je l’observe un moment, probablement pas discrètement – l’alcool m’aidant à me sentir discret, c’est déjà ça -, avant de me décider à lui adresser la parole :
 
-          Nouveau en ville ? Vous semblez un peu perdu. Je vous offre un verre ?

_________________

nobody seems that bothered in the end ∆
and when nothing makes much sense oh, well, the internet is here with some easy answers dear. And my online life is oh, so in love, so in love, so in love.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Dim 15 Jan - 18:10

Ce soir là, Ayden avait finit l'entrainement et avait décidé de rejoindre ses amis au bar pour passer la soirée avec eux. L'équipe devait se retrouver plus tard et donc il devait retrouver dans un bar moldu William, avec qui il aimait passer du temps et surtout boire quelques verres jusqu'à ne plus voir très clair. En tout cas, Ayden avait certainement du se tromper de bar. Et pourquoi cela me direz-vous ? Déjà, l'endroit n'étais pas aussi hype que d'habitude, lorsqu'il rencontrait William, et il n'y avait justement pas ce dernier dans le bar. Nous avions donc un Ayden assez perdu cherchant ses repères dans ce bar étranger. Il fit le tour de la salle, au cas ou ce dernier se cache dans un coin mais non, il n'y avait pas de doute possible, il n'y avait que des étrangers dans ce bar.

C'est alors qu'il s'approchait une troisième fois du comptoir qu'une personne qui y était accoudée engagea la conversation avec lui. Il mit un petit moment avant de comprendre que c'était bien à lui que l'on s'adressait. Il s'était senti observer depuis un moment déjà. Il croisa le regard d'un jeune homme qui lui était totalement étranger et qui n'avait pas l'air de s'ennuyer, à en compter le nombre de verres déjà posé devant lui. Ayden regarda autours de lui pour verifier une dernière fois qu'aucun autre interlocuteur n'était potentiellement la véritable cible et, une fois assuré que non, il s'approcha de l'inconnu éméché avec un sourire en coin. Lui aussi voulait s'amuser et si cet idiot de William lui avait indiquer le mauvais bar et bien tant pis pour lui !

Ayden prit un siège au comptoir prêt de lui. Il était quand même bien niais Ayden quelques fois, à vouloir être pote avec tout le monde tout en se bourrant joyeusement de boissons moldus (cela ne valait jamais le whisky pur feu ou les cocktails de Mme Rosmerta mais ils avaient tout de même une large gamme de choix. *

- Nouveau en ville, non pas du tout mais je vais rarement de ce coté de la ville, alors on peut considérer que oui, je suis "perdu". Ce n'est pas ici que j'avais rendez-vous je pense, mais peu importe. Et oui bien sûr très volontier un verre, pourquoi pas deux, dit-il en plaisantant, la même chose que vous ! (Ayden n'avait aucune idée de ce que son nouvel interlocuteur était en train de boire. Alors on trinque aux découvertes !)

En attendant, il se presenta. Il avait vraiment besoin d'un verre ce soir s'il souhaitait '' rattraper '' le taux d'alcoolemie du nouveau venu.

- Je me présente, alors. Je m'apelle Ayden. Vous êtes du coin ?

Ayden s'accouda au comptoir. Il avait bien l'intention de passer une bonne soiréer à rencontrer des moldus lambdas. C'était toujours très drôle de leur jouer des petits tours quand ils avaient le dos tourner d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2016
Messages : 189
Points : 108
x âge : 30 ans
x métier : professeur des écoles + tient une chaîne youtube reconnue basée sur la culture musicale
x statut : boucheur de trous professionnel *wink wink*

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Lun 23 Jan - 21:27

Perdu est peut-être un mot exagéré. Je n’en sais rien. Tout ce que je vois, c’est que ce type semble regarder partout à la fois sans trouver ce qu’il cherche, alors je me dis qu’éventuellement, il aurait bien besoin d’un coup de main. C’est pour ça que je me tourne naturellement vers lui, déjà pas mal éméché, dans l’espoir de trouver dans le blond un potentiel compagnon de soirée pour une heure, deux ou toute la nuit.

Je l’écoute m’expliquer qu’il ne croit pas être au bon endroit et je ne peux retenir un sourire un peu moqueur. Je ne comprends qu’une chose : il n’est pas contre un verre. C’est tout, et ça me suffit. Je me replace sur mon tabouret pour faire face à mon interlocuteur :

- Bon choix, j’annonce avant de lever mon verre presque vide pour le terminer cul sec.

Rhum brun, une valeur sûre. Simple et efficace. J’appelle le barman d’un petit signe de la main pour commander la même chose en double. Et alors que ce dernier préparait nos verres, l’inconnu décide de se présenter.

- Ezra. Yep, j’habite pas trop loin d’ici…

Je ponctue ma remarque d’un geste vague de la main censé montrer de quel côté j’habite, sauf que… ouais, bon, je me contente de reposer les coudes sur le bar, c’est mieux. Moins dangereux pour mon équilibre précaire. Le barman nous apporte nos boissons et après l’avoir payé, je pousse l’un des verres vers Ayden.

- À ta santé, l’ami !

Et sans un mot de plus, je trinque à cette nouvelle rencontre. C’est ce que j’aime, quand je sors – rencontrer des gens, partager une portion de vie plus ou moins longue avec eux, c’est sympa et si tu as le malheur de faire une connerie, au moins, il y a des chances de ne plus jamais les revoir. Je me permets dans la foulée de le tutoyer, parce que c’est plus convivial. Je vouvoie des inconnus tous les jours et ça a le don de me gaver.

D’un geste machinal, je bois une gorgée du liquide ambré avant de tourner à nouveau la tête vers Ayden :

- Sans indiscrétion, pourquoi tu n’appelles pas les gens que tu devais retrouver ?

_________________

nobody seems that bothered in the end ∆
and when nothing makes much sense oh, well, the internet is here with some easy answers dear. And my online life is oh, so in love, so in love, so in love.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Jeu 26 Jan - 22:08

Ah, les moldus ! Ce sont vraiment des gens fascinant, surtout quand ils restent dans l'ignorance. Il n'y a que comme ça que l'ont peut vraiment les approcher, car quand ils sont face à quelque chose qu'ils ne comprennent pas, cela peut vite devenir tendu. En tout cas, celui-là semblait parfaitement dans son élément ici, et c'est avec un sourire et une conscience claire qu'Ayden décidé de rester avec lui pour discuter un peu. ( et boire. Mais chut. ) Son interlocuteur semble satisfait. Il lui indique d'un vague mouvement perdu de la main qu'il habite le quartier ou quelque chose dans ce sens. Cet Ezra n'a clairement pas les idées très claires. Quelques secondes plus tard, les deux hommes sont en train de trinquer. 

- A la tienne aussi alors! Et Ayden testa cette boisson d'une bonne gorgée. C'est beaucoup moins fort que du Whisky pur feu mais c'est tout de même pas mal, cette boisson de moldu. Mais il manque une sorte de petit goût .. magique. Enfin, personne n'est contre les nouveautés donc ... 

Intéressant cette boisson, marmonne Ayden pour lui-même en faisant tourner l'alcool, les yeux rivés sur le fond de son verre.  

Après quelques instants de dégustation, Ezra romps le silence en demandant ce qui peut bien empêcher Ayden de prévenir ou d'appler les gens qu'il était censé retrouver. Oui. Hm. Question embarassante. Bon, déjà, Ayden n'avait pas de téléphone et quand il en avait besoin il demandait rapidement a Eryn de l'aider. Dans le cas présent, il lui fallait trouver une excuse rapidement. 

-Heuu, c'est juste que j'ai oublié mon appareil et ... donc je ne peux pas les prévenir. Mais pas de quoi s'inquieter tout va bien. 

Changer de sujet maintenant. Ayden re-affiche son sourire et sa posture pleine de confiance et enchaine. Les verres. Les minutes passent et les deux hommes s'entendent à merveille. Ayden espère que rien ne le referra parler de téléphone. Après avoir bien entamé la soirée, le taux d'alcoolemie des deux messieurs est à peu prêt également élevée.  

- Non mais jcomprends rien, de quoi tu parles ? Ioutoube ? Demande Ayden un petit peu trop fort en prenant une gorgée d'un énième verre (il avait completement oublié ce qu'il buvait. En tout cas, c'était bon et il s'amusait bien.) La conversation avait déviée sur les passe-temps d'Ezra lorsqu'il n'enseignait pas ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2016
Messages : 189
Points : 108
x âge : 30 ans
x métier : professeur des écoles + tient une chaîne youtube reconnue basée sur la culture musicale
x statut : boucheur de trous professionnel *wink wink*

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Dim 12 Fév - 8:48

Plus la soirée avance, plus je trouve ce type bizarre. Il ne connaît pas le rhum ? C’est pourtant un classique, ne vous déplaise. Qu’il n’en ait jamais goûté, passe encore, mais qu’il n’en ait même jamais entendu parler… Mouais, c’est bizarre, tout ça. Mais après tout, je suis déjà bien éméché. Les théories du complot, dans mon état, c’est loin d’être un bon plan. Je me contente de déguster un peu mon verre avant de céder à mes pulsions débiles de mec curieux et lui poser la question qui tue.

Bah quoi ? C’est pas si indiscret que ça, après tout ! Le mec doit rejoindre des potes et il s’est paumé. Moi, la première chose que j’aurais faite, c’est les appeler. Ou demander un téléphone à quelqu’un pour les appeler. Pas m’asseoir au bar avec un parfait inconnu. Et sa réponse me paraît tout aussi étrange que le fait qu’il ne connaisse pas l’existence d’un bonheur en bouteille tel que le rhum : son « appareil » ? Appareil ? Vraiment ? Désolé de pouffer, mon petit con, mais c’est comme ça que ma grand-mère de quatre-vingts ans s’exprime quand je vais lui rendre visite !

Je hausse les épaules quand même. Son langage est spécial, mais est-il vraiment à blâmer ? On ne sait jamais.

- Comme tu veux ! C’est toi qui vois, tu peux rester ici.

Oui, parce que vous voyez, c’est mon bar, et c’est moi qui décide qui a le droit de rester et qui doit finir à la porte… hem hem.

Le temps passe, les conversations s’enchaînent, et malgré son manque évident de culture et de vocabulaire – mais d’où vient ce type à l’accent britannique qui semble venir d’une tribu papouasienne ? -, j’aime beaucoup Ayden. Franchement, c’est un bon gars. On finit par discuter de ce qu’on fait dans la vie, avec beaucoup plus de verres dans le nez que nécessaire, et je me mets à lui parler école primaire. Et YouTube.

Et je manque de m’étouffer dans mon verre. Qu’il ne me connaisse pas, qu’il ne connaisse pas ma chaîne, peu m’importe. Ça arrive. 800.000 abonnés, ce n’est pas la Grande-Bretagne entière, non plus, même si c’est déjà pas mal. Mais qu’il ne connaisse pas Youtube ?

- Sérieux, tu connais pas YouTube ? Mec… T’as jamais voulu aller voir le dernier clip de ton artiste préféré sur internet ?

On ne se moque pas, Ezra. Bon, évidemment, j’hallucine un peu. Mais je me mets très vite à chercher les mots pour lui expliquer :

- YouTube, c’est un concentré de culture sur pattes, mec. Derrière les clips de Beyonce, il y a un grand comité de vidéastes… C’est international, vraiment. Et certains d’entre eux se servent de cette plateforme pour rendre la culture, la science, la musique, le monde entier, même… accessible à tout le monde. C’est ce que je fais. Je parle musique, je fais un peu de vulgarisation pour rendre le tout digeste à un néophyte et puis je leur fais découvrir des petits groupes qui valent la peine. Et ça a l’air de fonctionner puisqu’il y a quand même 800.000 personnes qui me suivent !

Je ponctue cette dernière remarque d’un petit geste faussement prétentieux qui me fait rire moi-même. Quand je commence à parler de tout ça, on ne m’arrête plus. Et je ne suis pas certain qu’Ayden ait tout suivi. Quoique. Bon, en fait, je n’arrive même plus à juger, je suis trop loin… Et c’est au moins ça de certain.

_________________

nobody seems that bothered in the end ∆
and when nothing makes much sense oh, well, the internet is here with some easy answers dear. And my online life is oh, so in love, so in love, so in love.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Mar 21 Fév - 16:57

Ayden voit bien que Ezra n'est pas dupe et trouve vraiment très louche la volonté inexistante d'Ayden à vouloir prévenir les autres, il ne s'attarde pas trop dessus cependant et la conversation passe à autre chose, au plus grand soulagement d'Ayden qui peut vite s'empêtrer dans ses mensonges quand il a un peu trop bu (sinon, c'est un très bon menteur). Le métier du jeune Ezra semble passionnant, de transmettre son savoir, cependant, il comprends un facteur bien trop important de petits gamins au goût du jeune joueur. En écoutant parler Ezra, lui-même se dit qu'il n'aurait jamais pu faire un tel métier. Il a d'ailleurs toujours un peu été anti-école lorsqu'il faisait ses études à Poudlard. Non, il n'avait et n'aurait sans doute jamais la patience nécéssaire pour garder/enseigner quelque chose à des petits. En plus ils sont très bruyant, et Ayden ne s'est jamais considéré très adulte et mature pour ce genre de tâches.

< Je ne sais pas comment tu fais pour avoir choisis de rester "à l'école". dit-il en soupirant et en posant bruyamment son verre vide sur le comptoir

Lorsque la conversation part sur YouTube, Ayden, qui n'utilise jamais internet en fait, l'écoute attentivement, interessé (mais surtout bourré) Il sent bien le ton railleur et surpris d'Ezra quand ce dernier comprends qu'Ayden n'a aucune idée de ce qu'est vraiment Youtube. Il se racle la gorge vaguement géné, et sent qu'il est passé à coté de quelque chose d'assez gros de l'univers moldus. Il se met alors a expliqué le fond de la chose, en quelque mots, et la place qu'il tient au sein de cette communauté (Beyonce qui ?). Il comprends donc qu'Ezra a une sorte de second travail de musicien en ligne et qu'il fait découvrir certaines choses à d'autres moldus. Avec un geste, il demande un autre verre au serveur qui le lui apporte, un peu distrait lorsqu'il récupère sa boisson, il tourne à nouveau la tête vers son interlocuteur quand il lui annonce être suivit par une communauté de fans assez importante.

<800 000 personnes ? C'est pas mal comme chiffre ! C'est pratique cette chose-là, Youtube, ça te permet de savoir combien de personnes te connaisses. !! Il commence à parler un peu fort, d'ailleurs, ou a être un peu trop facilement impressionné et a penser à voix haute

< J'y connais RIEN DU TOUT en musique moi tu sais ! lui annonce-t-il avec une grande tape sur le bras. Je suis plutôt tourné vers le sport. C'est ça ma passion. En tout cas, tu as une bonne descente toi aussi ! continue-t-il pour ne pas trop devoir en dire sur quel type de sport il pratique.  

< Je me demande, quand même, pourquoi tu continues à garder des mioches alors que tu as autres choses de bien plus intéréssant.

Puis, il ajoute, penseur ,un peu pour lui même, le nez dans son verre

< Je me demande à combien s'élève mon chiffre perso de fans.

Ayden commence à voir un peu trouble et a les idées un peu embrouillées maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2016
Messages : 189
Points : 108
x âge : 30 ans
x métier : professeur des écoles + tient une chaîne youtube reconnue basée sur la culture musicale
x statut : boucheur de trous professionnel *wink wink*

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Jeu 9 Mar - 19:49

Ayden Davis est un drôle de gaillard, sincèrement. Alors qu’il semble plus sobre que jamais, j’ai l’impression qu’il se moque de ma poire. On dirait qu’il ne sait pas ce qu’est un téléphone. Pire encore : j’apprendrai plus tard qu’il ignore l’existence d’une plateforme comme YouTube, pourtant universelle. Pas que ça me dérange de ne pas tomber sur un abonné, c’est littéralement le moindre de mes soucis – en général, quand j’en croise, je passe pour beaucoup moins cool que j’en ai l’air dans mes vidéos, parce que je suis moins cool que j’en ai l’air. Mais sérieusement, ne pas connaître YouTube…

Enfin, soit. La discussion n’en est pas là. Pour l’instant, nous parlons toujours de nos métiers respectifs. Ouais, bon… Là, on parle surtout du mien, de métier. Quand je commence à parler école, ça peut durer des heures. Pourtant, mon interlocuteur n’a pas l’air de comprendre ce choix de vie. Je ris un peu en le voyant claquer son verre – déjà – vide sur le comptoir :

- J’ai probablement quelques vieux démons à exorciser. Tu sais, me venger de la vieille Mrs Miller qui me punissait toujours… J’ai choisi de le faire en étant une espèce de sado-maso, je suppose.

En réalité, j’adore mon boulot, et je déteste hurler. Je suis plutôt du genre prof cool qui permet plein de choses du moment que le respect mutuel est là. Mais j’ai bu un coup, ça suffit pour que je raconte de la merde, soyez-en certains.

C’est là que notre conversation vire sur ma vie plus si secrète d’après l’école, qui avait jusqu’à pas si longtemps résisté aux parents et à mes collègues. Mais avec huit-cent mille abonnés, pardon de le dire, certains commençaient à découvrir ladite passion. Même si je comprenais tout à fait qu’on ne me connaisse pas, ça m’arrange, même. Mais tout ça, je vous en ai déjà parlé.

- Ouais, c’est vrai que ça peut être une bonne chose. Perso, j’aime pas cette idée de t’informer du nombre de gens qui te suivent, ça a tendance à me foutre la pression. Tu sais, les gens réclament des vidéos, et j’ai un boulot, à côté. Le contenu à la demande, c’est juste une source de stress, pour moi.


Je ne sais pas trop s’il m’écoute. Faut dire que je bois, et lui aussi. Et quand je bois, les conversations philosophiques, c’est mon truc. Pas certain que ça plaise aux gens que je croise. M’enfin. Quand il me dit qu’il est plutôt sportif, je hoche la tête, impressionné : moi, le sport…

- Sportif, alors ? Et ben… je suis à peine capable de courir cent mètres, alors en faire mon métier… C’cool !

Le sujet m’intéresse tellement que je me sens incapable de tenir une conversation dessus. Je ne me risque du coup pas à lui demander ce qu’il pratique, de peur de ne pas réussir à gérer si la conversation s’éternise. Sérieux, même les règles du rugby m’échappent, alors s’il me sort qu’il est… j’en sais rien, moi, ceinture noire de kung-fu, imaginez le bazar !

Faut qu’il arrête de me parler de mon métier, aussi… je pourrais m’éterniser pendant des heures. Lui expliquer comment YouTube me rémunère trop peu et trop aléatoirement pour en vivre et à quel point j’aime mes élèves. Ouais, je pourrais. D’ailleurs, j’ouvre la bouche pour le faire, mais il grogne quelque chose qui m’interpelle bien plus.

- Alors comme ça t’es un peu connu ? Je suis désolé si je t’ai pas reconnu, vieux. Tu sais, le sport, moi…

Et puis soudain, ça m’illumine. Ou l’alcool m’illumine. À vous de choisir.

- Attends…

Je monte sur mon tabouret et j’appelle :

- Hé les gars ! Regardez tous par ici ! Mon pote voudrait compter son nombre de fans. Faites du bruit si vous le connaissez ! Allez !


Et… suspense.

_________________

nobody seems that bothered in the end ∆
and when nothing makes much sense oh, well, the internet is here with some easy answers dear. And my online life is oh, so in love, so in love, so in love.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Madness | Ayden   Dim 26 Mar - 19:46

L'alcool faisant de plus en plus effet, Ayden écoutait d'un oreille distraite la voix d'Ezra lui raconter ses étranges motivations a être prof, et c'est aussi de cette même voix lointaine qu'il répondait, tout en sirotant d'autres breuvages moins corsé. La vie des moldus pouvait être fascinante, et il était toujours curieux de savoir comment ces derniers s'en sortaient sans magie, en cherchant directement sur le terrain.

< Comme ça tu te faisais souvent punir ? Qu'est ce qui pouvait bien provoquer les foudres de cette Mrs Miller ?

Et surtout, quels sont le genre de choses que les moldus peuvent faire pour être punis ? Enfin, sans magie il ne peux y avoir vraiment de problèmes ou de débordement non ? Tout ce que les gamins peuvent faire c'est parler un peu plus haut que les autres ou peut-être casser quelques objets coûteux ... Tout cela était vraiment intriguant.
Lorsqu'il continua sur sa lancée de vidéaste en ligne, il comprit que ce n'était pas une activité des plus reposante, car son interlocuteur décrivait ça comme une source de stress. Ayden essayait de se mettre à sa place en faisant mentalement des parallèles avec son propre travail. Comme le stress à chaque match et les conséquences si son équipe perdait pendant certains championnats. Rien de tout cela ne pouvait sortir à voix haute, cependant. Il était hors de question de se confier. Ayden resta donc muet, attentif et alcoolisé, hochant la tête et murmurant des mots tels que '' Ah oui, je comprends '' ou '' En effet, ce ne doit pas être facile ''. Il l'écoute c'est vrai ! Il l'entends tout du moins. Après, c'est difficile de vraiment se concentrer mais il essaye, il fait des efforts. Est ce qu'il se rappellera de toute cette conversation demain ? Surement pas tous les passages, non.

Ezra tira un sourire à Ayden lorsqu'il lui avoua ne pas pouvoir courir une centaine de mètres. L'idée de courir pour jouer au Quidditch s'afficha dans son esprit. Cela devait être d'un ridicule ... Il s'imaginait sans balai à essayer d'attraper un vif d'or en mouvement. Complètement incensé. Ce qui fait tiquer Ayden par contre, c'est la suite de la conversation.
Alors qu'il s'imaginait discret, il se trouve qu'il n'en est rien et qu'Ezra l'avait entendu formuler ses questionnements personnels à voix haute. Il faut dire que bourré, on se croit toujours discret alors qu'en réalité, on hurle...

Ezra est interpellé et s'excuse de ne pas l'avoir reconnu - ce qui est bien normal, il ignore même jusqu'à l’existence du sport pratiqué en question. - Par contre, tout se passe bien trop vite, et Ezra est déjà debout sur le tabouret à interpellé la salle ! Ce qu'il est crétin alors ! L'alcool ralentissant ses réactions, il n'avait pas comprit tout de suite ce que s’apprêtait à faire Ezra, et Ayden n'avait donc pas réagit à temps. Il regrettait amèrement d'avoir bu en ce moment présent, car son premier réflexe fut de faire descendre Ezra en tombant à moitié et en faisait bien trop de bruit tout en essayant d'être discret -raté-.

< Descends de là je déconnais ! T'es malade !

L'annonce du Youtuber avait bien entendu fait un flop. Tout le monde les avaient regardés, avait constaté à quels points ni l'un ni l'autre n'avait les yeux en face des trous, et avait reprit le fil de leurs conversation. Ezra allait pensé qu'il avait menti, et alors qu'Ayden cherchait comment s'expliquer, une moldue arriva près d'eux alors qu'Ezra faisait toujours le malin, perché sur son tabouret.  

< Heu, excusez-moi, mais vous n'êtes pas ce Youtuber ? dit la demoiselle, très timide sans un regard pour Ayden. Est-ce que ... je peux avoir une dédicace ? Et vous sortez quand votre prochaine vidéo ? La demoiselle était a présent un peu plus à l'aise, elle regardait toujours un Ezra de deux mètres de haut. Je peux faire un selfie avec vous ? J'adore toute vos vidéos.

Un sel-quoi ? Ayden était perdu et décidé de s'effacer quelques instants, toujours sans grande discrétion car il se prit les pieds dans son propre tabouret en jurant lorsqu'il voulu se reculer. Et dieu. Merci. Aucun. Sorcier. n'était. Dans. Ce. Bar. Il n'aurait plus manqué que ça. Il était tout de même curieux de voir comment un Ezra bourré s'en sortirai face à une jeune fille intrusive.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Madness | Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» BAKUREE SAD de chez MADNESS
» [MULTI] Alice: Madness Returns
» Madness
» Résultat Coubron Madness
» Marble Madness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: archives 2016-2017
-