Bienvenue sur . Glitch of magic ! Un recensement est en cours PAR ICIII , il est bien entendu possible de récupérer vos sujets en cours après le ménage de la maj ♥ .

 

 you here (ciaran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 18:06

Jon n'arrive pas à étudier, et dans le fond c'est tout à fait normal vu ce qu'il s'est passé. Parfois il vient prendre un café avec Zelda et puis il se plaint avant de prétendre qu'il va très bien pour rentrer dans son appart à essayer de se concentrer sans succès. Ses partiels ne se sont pas très bien passé, et lui qui considère les études avec beaucoup de sérieux, ne peut pas s'empêcher d'être frustré par la situation. Alors voyant qu'il n'arrive rien, il décide de sortir. Il atterrit dans un bar qu'il connaît bien. C'est là ou il a rencontré Ciaran. Il n'a plus besoin de mentir sur son âge, et il peut consommer ce qu'il veut et pourtant il est loin de s'y sentir aussi bien qu'avant. Mais il n'est pas là pour faire dans le sentimentalisme, alors il se laisse aller comme la toute première fois. Il commande, bois, oublie, jusqu'à atteindre un taux d'alcoolémie suffisant pour se foutre de tout. Et puis dans une ironie sans limite il le voit arriver. Sans son Christopher, tout seul, l'air à moitié perdu. Il n'en faut pas plus à Jonathan pour aller à sa rencontre avec son éternelle moue provocatrice. Il devrait écouter ses proches, l'ignorer et repartir avec ce garçon qu'il a laissé en plan près du comptoir, mais ça c'est ce que ferait quelqu'un de raisonnable, et ce n'est pas hélas l'adjectif qui décrit le mieux Jonathan Cox. Alors se faufilant entre les corps, il rejoint son ex petit ami, qui dans un recoin de son esprit jaloux, lui appartient totalement. « Ciaran, comme c'est amusant de te trouver ici. » Il commence en le détaillant de bas en haut. « Tu n'as pas amené ton petit ami ? » Il aurait « adoré » le rencontrer, faire un scandale aussi. « Tant mieux ça m'arrange. » Un rire échappe ses lèvres, tandis qu'il lui offre un sourire qui en dit long, sa main délicatement posée sur sa hanche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 20:11

Ciaran ne vit pas une histoire aussi rose qu’il le souhaiterait. Ses journées sont longues, fastidieuses et fatigantes, et si Chris prend parfois des initiatives en accord avec ce que le brun lui demande de ressentir, la plupart du temps, il est obligé de lui dire ce qu’il doit faire et mine de rien, ça l’épuise. Force est de constater qu’il n’est pas si facile de mettre en place le sortilège de l’Imperium et surtout, de le maintenir en place sur la durée. Il faut bien une contrepartie à son horreur, cela dit, Ciaran le comprend bien, c’est ce qui justifie sans doute qu’il ne soit pas si heureux qu’il aurait voulu l’être.

Alors il se retranche derrière une sortie exceptionnelle dans un bar famillier qu’il affectionne tout particulièrement. Il a laissé Chris chez lui avec l’ordre de se détendre et de profiter de sa soirée sans quitter l’appartement ou contacter qui que ce soit, il a trop peur qu’il échappe à son contrôle en donnant le mauvais ordre. Il pourrait avoir de très graves ennuis pour ça. Gagner un aller simple et direct pour Azkaban, par exemple. Il commande un verre, perdu dans ses pensées et évidemment préoccupé, quand il est interrompu par une voix familière qui vient l’embêter.

« Amusant ? » il demande à Johnny en le fixant avec surprise. « C’est mon bar, évidemment que j’y viens de temps à autre. Et non, Chris n’est pas là ce soir, il a préféré rester chez nous il était fatigué et avait des choses à faire ». Le mensonge peuple toutes ses journées de toute façon, il ne fait plus que mentir, à lui même, à Chris, aux autres. Même à William, il ment. Il ne peut s’empêcher de savoir que tout ça va mal finir et pourtant. Il lève la main vers le serveur et lui fais signe de servir un verre au blondinet qui lui manque un peu – époque révolue dans une foule de souvenirs.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 20:37

Son bar ? Peut être. Mais c'est un peu celui de Jon aussi. Leur bar. Il est d'ailleurs rassuré qu'il n'ait pas décidé d'emmener son connard de Christopher dans LEUR putain de bar. Jon est très possessif, la fougue du jeune âge mêlée à un léger complexe d’infériorité sans doute. Dans le cœur de Ciaran, il s'est toujours senti un peu comme un éternel second. Enfin non pas exactement, mais parfois c'était le cas et ce n'était pas agréable. Le reste du temps, il ne vas cracher sur leur relation, il se sentait comme une princesse, quelqu'un à qui l'on tient, mais entendre son amant gémir le nom d'un autre a de quoi casser un peu tout le reste en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il ne sait plus quoi penser, et l'avantage de l'alcool, c'est qu'il n'a plus vraiment à le faire d'ailleurs. « Notre bar, Ciaran » Jon lui adresse un regard de défi. Il n'a pas envie de l'entendre répliquer là dessus. Leur rencontre a quelque chose de spécial pour Jonathan et il est hors de question qu'il laisse Ciaran sous entendre qu'il ne s'est rien passé ici. Ils sont tombés amoureux, se sont désirés, déchirés, et surtout envoyé en l'air aussi, dans la petite cour arrière. De quoi respecter un minimum une institution. « Oh il peut rester chez toi à faire ce que bon lui semble je m'en fiche un peu. L'important c'est que toi tu sois là... » Il lui réplique en jouant avec lui comme un chat le ferait avec une souris qu'il a l'intention de dévorer. Pour appuyer ses dires, sa main se veut un peu baladeuse. « A l'époque, tu ne sortais pas sans moi. » Il note cependant dans sa grande perspicacité de petit con alcoolisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 21:47

Jonathan le reprend, comme piqué au vif par la phrase utilisée par le brun. Il sourit un peu et secoue la tête en regardant Johnny. Ciarán ne le sait pas vraiment, ou en tout cas, n’est pas en mesure de le comprendre pour l’instant, mais c’est Jonathan dont il est amoureux, désormais. Les années ayant fait leur œuvre sur son amour pour Chris, il est en train de renoncer à l’homme qu’il aime réellement sans même s’en rendre compte, machinalement, destructeur. Sans respecter ce que lui crie son cerveau, ce que lui dit son cœur, lui il continue de s’enfoncer là-dedans sans égard. « Notre bar, oui », il réplique doucement. Il est agaçant, Jon, parce que c’est un enfant, qu’il est toujours dans la provocation, qu’il ne lui laisse pas de répit. Son caractère ne lui permet pas de se confier autant que Ciaran le voudrait. Parfois, il a eu l’impression que tout n’était qu’un jeu entre eux, et ça lui a donné envie de fuir un peu. Et puis finalement, il a compris comment contourner les règles. Mais Jon le trouve dangereux, et sans doute a-t-il raison, alors il a pris la meilleure décision possible pour lui, celle que de nombreuses autres personnes ont pris avant lui : il est parti. Il l’a laissé. Abandonné. Tout seul dans son coin, comme un monstre qu’il est finalement, il vient de le prouver à nouveau. « A l’époque, non, je ne sortais pas sans toi. Toi par contre… » il note. « Tu partais avec moi mais tu errais de mec en mec » il souffle, las. Fatigué. Comme un animal blessé dans ce jeu auquel il n’a pas envie de jouer, pas ce soir ; Ciaran est las.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 22:12

Jonathan est immature sans doute son pire défaut autant que sa meilleure qualité. L'alcool n'arrange rien vraiment. Il affiche cela dit une mine satisfaite lorsque Ciaran ne cherche pas à le contredire. Il aurait vraiment pu partir en live pour bien moins que ça. Mais tel un félin, il ronronne presque, souriant comme un gamin qui a eu ce qu'il voulait pour son anniversaire et qui peut désormais passer à autre chose, parce que les gamins ça se lasse. La suite de la conversation lui plait beaucoup moins cependant, mais en l'absence de sobriété, Jon ne plante pas son doigt dans son torse en l'accusant de lui mettre l'échec de leur relation sur le dos. C'est pourtant précisément ce qu'il est en train de faire. Et si Jon était en possession de tous ses neurones, il aurait sûrement protesté vivement. Mais non, il se contente de hausser les épaules. « Ca c'est ce que tu t'es toujours mis dans la tête avec ta jalousie maladive. Je trouvais les gens sympa, je les écoutais parler et me faire découvrir des choses, à la fin de la soirée c'était toujours avec toi que je m'envoyais en l'air cela dit. Seulement ça, ça avait pas l'air de compter beaucoup pour toi. » Jon avale une bonne partie de son verre presque d'un coup. A son stade d'alcoolisation, il cherche surtout à entretenir la sensation bien agréable d'avoir l'esprit vidé de toute contrariété. « Et puis bon, t'es tellement mal placé pour parler avec ton Christopher. Il nous aura bien pourri la vie celui là... » Il soupire et pose son regard sur Ciaran. Il n'a pas l'air si heureux que ça qui plus est. « Mais bon, on s'en fiche il est pas là ce soir. On peut peu être pas s'envoyer en l'air chez toi, mais chez moi c'est toujours une option, la cour arrière aussi, si je t’énerve tellement que tu peux pas vraiment te retenir. C'est un scénario plus que probable... » Il réplique en posant sa main sur sa cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 22:29

Ciaran sait qu’ils ne sont pas d’accord tous les deux sur les motifs des problèmes de leur couple. Bien sûr, lui est allé trop loin. Il ne passe pas un jour sans qu’il regrette d’avoir tenté le sort sur Johnny – il n’aurait jamais dû faire ça, jamais dû lui montrer cette partie de sa personnalité, au contraire. Mais c’était plus fort que lui, la colère a guidé ses gestes sans qu’il ne puisse s’en empêcher, ou s’arrêter. Pour autant, il ne lui voulait pas de mal. Ciaran est jaloux, mais sa jalousie lui vient aussi du fait que pendant toute la durée de leur relation, il a considéré Johnny comme étant la seule personne qui l’avait jamais aimé. Il n’a jamais été aimé avant : peut être par William mais il n’en n’est même pas sûr. Alors il soupire un peu. « J’ai déjà essayé de t’expliquer, Johnny », il reproche, en secouant la tête. Mais Jonathan, qui ne perd pas le nord, glisse sa main sur sa cuisse et lui parle sans gêne de la cour arrière – ou de son appartement. Chris l’attend chez eux, en profitant seul de sa soirée, avec l’ordre de ne pas sortir, et lui… Lui il est installé là, à chasser quelque chose qui lui manque, la spontanéité, le fait de se savoir aimé et désiré par quelqu’un qu’il n’a pas l’obligation de contraindre, sans doute. Sans aucun doute. « Tu racontes n’importe quoi », il murmure cependant en prenant la main de Jonathan pour la remettre sagement sur sa cuisse à lui. « Et tu as trop bu. Tu regretteras amèrement tout ça dès demain matin, tu sais ? » Non, il ne le sait sans doute pas, ce soir. « La dernière fois qu’on s’est croisé, tu t’es montré très clair sur tes ressentis à mon égard. Je doute que ton égo te pardonne une entorse, Jon. Tu devrais aller draguer quelqu’un qui vaut la peine ».

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 15 Jan - 22:40

« T'as pas changé hein Ciaran. » Johnny bougonne. Rien de dramatique, même si Ciaran a décidément mis tout son cœur à l'ouvrage pour casser l'ambiance un peu sexy qu'il a tenté d'instaurer. On ne peut pas lui en vouloir, Ciaran a ça dans le sang. Depuis qu'il l'a rencontré dans ce bar pour la première fois, il fait mine d'avoir quelque chose à faire de ce qu'il peut bien ressentir. Pour Jon, ce n'est pas vraiment de la prévenance. Il le traite comme un gamin qui ne sait pas vraiment ce qu'il veut et qui pourrait se brûler les ailes. La vérité c'est que Jon a très envie de se brûler les ailes mais pas vraiment de se faire traiter comme un ado. Si il regrette de s'être envoyé en l'air avec Ciaran le lendemain, alors il gérera la situation comme un grand garçon. Il n'a vraiment aucune envie que son ex joue les types concernés avec lui. Il a envie d'autre chose, d'une expérience plus spontanée qu'on pourrait potentiellement regretter oui, mais qui ne force pas son cerveau à se triturer l'esprit pour des choses qu'il ne changera de toute façon vraisemblablement pas ce soir. « Tu me prends toujours pour ce petit gamin dont ce serait ta responsabilité ultime de t'occuper. Réveille toi, j'ai plus dix-sept ans, et j'ai toujours détesté ça. Si je regrette de t'avoir laissé me baiser dans la cour arrière demain matin, c'est mon putain de problème vraiment. » Il avale une autre gorgée d'alcool et reprend une expression plus douce. Il n'est pas d'humeur à s’énerver. « Tu devrais apprendre à savoir profiter des opportunités Ciaran. » Il se lève et laisse son verre pour aller danser lascivement un peu plus loin non sans le caresser un peu au passage pour lui faire comprendre que le plan tient toujours. Il espère secrètement que Ciaran cessera de jouer les grand frères protecteurs, c'est vraiment pas ce qu'il attend de lui. Il a jamais attendu ça de lui. Et puis il ne gagnera pas grand chose à le faire avec quelqu'un d'autre. Ca risque seulement d'être beaucoup moins agréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 0:24

Ciaran s’énerve de l’attitude de Jon. Il est bien tenté de répliquer, d’ailleurs, de lui attraper le bras pour arrêter ses gestes et son monologue outré. Il ne le prend pas pour un gamin, il ne le prend pas comme une petite chose fragile. Par contre, il le prend comme un homme avec lequel il avait envie de se montrer attentif, tendre, même. Tendre, même si ça ne s’est pas laissé sentir dans toutes les situations. Attentionné, aussi. Un autre homme, une autre partie d’elle même, pas seulement le coup d’un soir que l’on jette en dehors de son appartement dès l’apparition des premiers rayons du soleil. Il ne l’a jamais imaginé comme ça, ce n’est pas plus le cas aujourd’hui, même si le voir s’éloigner pour aller danser lascivement plus loin le rend fou, torture son cœur dans des signaux qu’il se refuse à libre. Le bas de son ventre proteste, aussi. Alors il avale son verre et se lève, repoussant le tabouret sous ses fesses pour se diriger vers la piste de danse. Il a sans doute des traits communs avec les prédateurs, à roder comme ça. Il s’approche de Johnny qui lui tourne le dos, trop concentré dans sa danse – et sur sa tentative de le rendre fou, aussi. Ciaran glisse ses mains sur ses hanches puis autour de lui pour l’attirer contre son corps, entrechoquant leurs bassins tandis que ses lèvres, elles, se déposent au creux de son oreille. « Je te prends pas pour un gamin », il marmonne en laissant glisser ses mains sous la chemise du blond pour encadrer ses hanches à même la peau. Il calque des mouvements lascifs sur ceux de Jon et prends une inspiration. « Tu es un homme mais j’aime la dualité chez toi. Pouvoir te plaquer contre un mur pour te faire geindre sans penser à la douleur ou à la situation, et en même temps… » Il garde le blond contre lui et prend une inspiration. « Etre tendre », il murmure, d’une voix vraiment basse. « Je m’en fiche que ça t’agace je n’arrêterais jamais de te traiter comme je le fais et tant mieux si ça m’aide à te protéger de moi ». Il rit un peu, les vapeurs d’alcool embrumant légèrement son esprit fragilisé par les émotions contradictoires qu’il ressent. Il caresse sa peau et le tire un peu plus contre lui, ses lèvres embrassant son cou, descendant jusqu’à son épaule qu’il mord un peu pour laisser sa marque.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 1:11

Jon danse lascivement, avec une seule idée en tête, pousser Ciaran à la faute. Il sait qu'il s'engage dans quelque chose de répréhensible, mais l'alcool l'empêche de ne pas retomber dans ses vieux travers. Ils ont toujours fonctionné comme ça et le blond ne connaît finalement pas grand chose d'autre que ces petits jeux malsains qui ont toujours rythmé leur relation. Jon le rend jaloux, et il obtient son attention exclusive sans grande peine. Il sait que ce n'est pas une façon de fonctionner et pourtant, il éprouve les plus grandes difficultés du monde à ne pas se laisser tenter par cette manigance un peu trop facile et efficace pour être délaissée au profit d'une attitude plus correcte et respectueuse. Ainsi, lorsqu'il sent Ciaran dans le bas de son dos, les mains posées sur ses hanches, il sait qu'il a obtenu l'effet tant désiré alors il sourit presque victorieux en ondulant contre lui au rythme de la musique qui passe. Parallèlement, son cœur s'agite en réalisant que malgré la relation prétendument idyllique qu'il dit entretenir avec Christopher, les mêmes ruses fonctionnent toujours à merveille avec son ex petit ami. Il croit d'ailleurs déceler un peu de regret dans les mots qu'il lui murmure à l'oreille, dans la tendresse qu'il tient tellement à lui témoigner alors que Jon lui offre l'opportunité de soulager sa frustration sans avoir à mettre en danger son égo en admettant l'insatisfaction qui résulte de sa relation actuelle. Alors il fait volte face et ferme les yeux tandis que Ciaran s'occupe dans son cou avec un empressement qui ne peut trouver sa source que dans le manque. « Tu aimes beaucoup de choses chez moi, Ciaran. » Il murmure à son tour en se frottant à lui outrageusement. Il lui donne un léger coup de bassin et le regarde intensément. « Peut être que c'est toi qui a besoin de te protéger de moi. » A méditer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 1:38

Johnny se retourne pour lui faire face, toujours aussi provocateur, lançant des piques dont il ne mesure pas la portée. Ciaran sourit un peu, d’un sourire triste teinté d’alcool qui se déguise convenablement. Cette soirée, tout comme les réflexions qu’il mène depuis quelques jours, le conduit à se demander s’il est sur la bonne voie. Il en doute. Ce soir, il sait Chris seul dans son appartement, et lui, il n’a pas envie de rentrer. Pas comme ça. La seule chose qu’il a réellement envie de faire, c’est plaquer le corps de Jonathan sur ce mur froid, dehors, le mur de leurs premiers ébats, pour le faire tressaillir de bonheur, de désir et d’anticipation. Il veut le sentir à lui de nouveau, comme avant. Mais il faut bien qu’il réfrène ses ardeurs, ces pensées ne sont même pas supposées lui traverser l’esprit, plus maintenant, plus comme ça en tout cas. « J’ai pas besoin que qui que ce soit me protège de quoi que ce soit », il siffle en secouant la tête, ses mains toujours agrippées à ses hanches, à même la peau.  « Tu vas quand même pas te plaindre de réaliser qu’il y a tant de choses que j’aime chez toi, si ? » il demande d’un air un peu insolent cette fois – à son tour. L’alcool continue de lui embrouiller le cerveau, et il a peur, peur des mots qui vont lui échapper, qu’il va regretter. Il a peur de dévoiler une part trop secrète de ce qu’il veut, lui, une part que même lui choisit délibérément d’ignorer. Il remonte un peu ses mains, et ferme les yeux, laissant ses lèvres redessiner son épaule. « Qu’est-ce que tu attends de moi Johnny ? » il demande dans un murmure, réalisant à peine que depuis quelques secondes qu’il se trouve dans les bras du blond, son cœur s’est légèrement apaisé.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 2:06

Ciaran est un peu sur la défensive, et Jon lève les yeux au ciel. Il ne voulait pas titiller l'égo de Monsieur Ciaran Fitzgerald qui n'a besoin de personne et surtout pas de la protection de qui que ce soit. Jon a envie de rire, vraiment. Malgré son jeune âge, si il y a quelque chose qu'il a compris très vite, c'est que son petit ami fait partie de ces gens qui ont viscéralement besoin qu'on les protège d'eux même et de leurs tendances destructrices. Alors il n'est peut être pas la personne la mieux indiquée pour ce job de longue haleine  - ce n'est pas un garçon doux et compréhensif qui met un point d'honneur à instaurer les bases d'une relation saine et profitable pour Ciaran – mais il a toujours été conscient des besoins de son amant, essayé de les satisfaire du mieux qu'il le pouvait, on peut au moins le lui reconnaître. Dans le cas de Ciaran, c'était un peu comme chercher à combler un grand vide d'ailleurs, et certains jours il avait l'impression d'y arriver, d'autres pas du tout. Visiblement Christopher ne s'en sort pas mieux que lui à en croire la retraite désespéré du brun vers son ex petit ami qui le connaissait si bien. « Si tu le dis, je vais pas te contredire hein. » A quoi ça servirait, les deux sont plus têtus l'un que l'autre. Et puis les lèvres de Ciaran explorent son épaule, attention suffisamment délicate pour le détourner de toute réflexion trop intense de toute façon. Lorsqu'il lui demande ce qu'il attend de lui, Jon laisse échapper un rire qu'il accompagne d'un nouveau coup de bassin pour le rappeler à l'ordre. Il avait vraiment eu l'impression d'être clair sur ses intentions pourtant. « Tu sais ce que j'attends de toi... » Généralement la communication passe bien de ce côté là. Jon s'étonnerait vraiment beaucoup que quelques semaines de séparation change l'intégralité de leurs codes en matière de communication.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 10:25

Ciarán roule des yeux en caressant la peau de Jon et hésite, sans doute pour la première fois de sa vie face au blond auquel il ne s’est jamais vraiment refusé, particulièrement quand leurs parties de jambes en l’air tenaient lieux de réconciliation après des disputes agitées. Ils communiquent grandement comme ça, par le sexe. Ciaran désire Jonathan comme il n’a sans doute désiré personne d’autre dans sa vie – même sans doute plus que Christopher même si leur première fois reste pour lui un moment mémorable à sens unique. Avoir le jeune blond contre lui faire cogner son cœur dans sa cage thoracique et éveille le bas de son ventre d’un désir sourd, qui gronde. Comme lorsqu’il l’a rencontré, il a envie de le prendre là, au milieu de la salle, pour éviter l’attente du retour et le jeu qui se tient. C’est sa façon aussi à lui de faire passer un certain nombre de messages qu’il n’arrive pas à exprimer autrement. Et en même temps, même si ses mains errent, que ses hanches s’agitent au rythme de la musique lascive qui résonne dans le bar, il ne peut pas non plus agir à la légère. Il lui semble que tromper Chris ce soir serait renoncé à l’espoir qu’ils puissent être heureux un jour, admettre une petite défaite. Il n’a pas envie d’échouer alors que c’est sans doute sa dernière chance d’être heureux. Le jour où il arrêtera le sortilège, il ira en prison – c’est une certitude. Il ne peut pas y échapper. Et pourtant, il n’a pas non plus envie de repousser Johnny, de lui expliquer. Il a envie de l’embrasser, de le tirer contre lui, de le couvrir de caresses. Il a envie d’éveiller son corps au désir qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, il a envie d’étirer la nuit pour qu’ils en partagent une, volée, comme ça. Pour sentir ses caresses et ses lèvres sur sa peau. Pour sentir son corps qui se tend de plaisir. Alors il ferme les yeux, ses bras emprisonnent le corps de Johnny contre son torse, ses lèvres coincées contre la base naissante de son cou, et il transplane, comme ça. En plein milieu du salon de Jon – qui est aussi sa chambre. Comme si la musique résonnait toujours autour d’eux, il continue de danser en gardant le blond contre lui ; pas question de céder à la pulsion ce soir, il a envie de prendre son temps.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 11:42

En réponse à ses provocations, Ciaran l'attire à lui, en encadrant sa taille de ses bras possessifs. Puis ils dansent, très proches. Ils ont déjà fait ça des milliers de fois ici, et les gestes sont routiniers. Jon ne s'attendait pas à ce qu'ils transplanent dans son salon aussi brusquement cependant. La preuve que l'habitude se perd, il manque de tomber à la renverse lorsqu'ils atterrissent au beau milieu de sa petite chambre étudiante. Peut être que l'alcool y est pour quelque chose, il ne faudrait pas nier son incidence sur le déroulement de la soirée, mais il bénit presque les bras de Ciaran qui l'empêchent de rejoindre le sol en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Et maintenant qu'il reprend doucement ses esprits, Jon laisse échapper un rire amusé. Il n'avait pas vraiment l'intention de le ramener chez lui à la base. Déja parce qu'il n'a pas rangé la cuisine depuis trois jours, mais aussi parce que dans son jeu dangereux, il aurait naturellement choisi de garder le contrôle en restant dans le terrain de jeu du bar où ils se cherchaient tous les deux. Désormais dans l'intimité, les règles sont un peu différentes et l'issue de la soirée prendra forcément la forme qu'il redoute. Ciaran va finir par l'abandonner ici après l'avoir baisé pour aller retrouver un garçon plus âgé avec lequel il n'a aucune envie de rompre malgré tout. Dans un bar il aurait au moins pu être celui qui part. « Je vois que tu perds pas les bonnes habitudes... » Il commente sans pouvoir s'en empêcher. « J'aurais pu avoir un petit ami qui dort dans mon lit moi aussi. » Il répond en embrassant son cou l'air faussement indigné. Mais non, pas de petit ami, pas grand chose en réalité. Son bureau est recouvert de papiers et de livres, de travail universitaire qui s'amasse dangereusement avec son manque de concentration récent. Et pelle-mêle avec les fiches de révision, une photo d'eux qu'il a retrouvé dans une chemise d'un semestre précédent et qu'il n'a pas vraiment eu le cœur de jeter ou même de ranger hors de sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Dim 22 Jan - 21:13

Ca lui fait drôle à Ciaran de se retrouver dans cette chambre qu’il connaît bien. Ils passaient tous les deux la majeure partie de leur temps chez Ciaran plutôt mais tout de même. Il ne laisse pas vraiment à Johnny l’occasion de se défaire de son étreinte, le gardant contre lui. Il jette un rapide coup d’œil autour d’eux pour prendre la mesure de la vie du blond, de ses souvenirs, et aussi peut être de la détresse qu’il se refusait jusqu’à présent à regarder en face, persuadé qu’il était que Jon était satisfait de s’être débarrassé de lui. Ciaran inspire son odeur, caresse la base de sa nuque avec une tendresse qui contraste avec la tension ressentie dans son bas ventre et l’envie qu’il éprouve. « Tu aurais pu, c’est vrai », il murmure en posant ses lèvres sur sa peau. « Il aurait pas aimé la photo sur ton bureau », il ajoute. « Désolé. J’aurais dû te demander avant de transplaner, mais on a passé le stade de la ruelle sombre et sale, nan ? » il demande, toujours en murmurant, à peine audible. Ses mains se glissent à nouveau sous sa chemise et il retourne capturer les lèvres du blond, avec tendresse, cette fois, oubliant Chris et l’amour forcé, oubliant les risques. « Je peux ranger pour toi si tu veux », il note en riant un peu. Il ressent quelque chose de différent, d’inhabituel. Une envie particulière, étrange, une attraction et une tendresse qu’il n’a pas envie d’analyser. Au loin, dans un coin sombre de son cerveau torturé, une question se fraye un chemin dans sa cohérence et l’interpelle : et il se demande s’il n’a pas fait une énorme bêtise. S’il n’est pas allé chercher trop loin ce qu’il pense vouloir et qui se trouve ici, entre ses bras.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Lun 23 Jan - 21:38

Jonathan soupire légèrement lorsqu'il sent les lèvres de Ciaran sur son cou. Il a toujours su là ou l'embrasser, comment l'embrasser, c'est indéniable et même avec toute la mauvaise volonté du monde, Jon serait bien incapable d'élaborer un tel mensonge, si il devait nier cette vérité là par fierté. Ce qu'il n'a pas prévu en revanche, c'est bien le regard de son ex petit ami qui accroche un détail du background qui a son semblant d'ironie pour ainsi dire Jon aurait aimé que son attention soit déviée ailleurs, qu'il oublie de notifier l'existence de cette photo qui traîne sur son bureau, mais pour le coup c'est bien raté, alors il hausse une épaule en feignant une indifférence qui ne prend pas, pas avec Ciaran. Cette photo n'est pas là pour rien. Si il avait tourné la page, elle serait dans la corbeille, ou rangée au fond d'un tiroir, sans importance. Mais la veille encore, il l'avait dans les mains et il l'observait avec tristesse. Regrets ? Sûrement oui. « C'est vrai. Tu peux la prendre si tu veux. » Il finit par dire en se saisissant de la photo pour la donner à Ciaran. « Christopher l'aimera pas plus, mais t'es pas obligé d'être aussi stupide que moi en la laissant en évidence. » Mais il s'excuse déjà de l'interruption. C'est vrai, pour ça non plus il ne lui a pas tellement demandé son autorisation dans le feu de l'action, mais maintenant qu'il est là, Jon ne compte pas le repousser. Ciaran lui manque beaucoup, et l'alcool aidant, il aura tout le loisir de regretter le lendemain. Pour l'heure, il l'attire contre lui, faisant se rencontrer leur deux bassins une fois de plus. « La ruelle sombre et sale a ses avantages, il faut savoir les apprécier... » Jon commente en le laissant passer sa main sous sa chemise. Puis Ciaran rit visiblement bien en sa présence, paradoxe intéressant pour le blond toujours persuadé de ne pas compter pour grand chose face à Chris. Alors il l'accompagne en commentant amusé. « Tu détestes vraiment quand je fous le bordel, même chez moi. » Il lui adresse un regard involontairement tendre. Leur vie à deux lui manque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Jeu 26 Jan - 22:44

Ciaran est bien ici et s’il n’a pas envie de réfléchir à la chose, il ne peut s’empêcher de le penser néanmoins. Il est occupé à caresser la peau de Jonathan en l’écoutant y aller de son petit commentaire, et hoche doucement la tête en regardant la photo. Jonathan a été sa première et seule vraie relation – ça lui fait mal de le reconnaître, mais il sait, au fond de lui, qu’il n’a rien connu de plus authentique que ce qu’il a partagé avec Jonathan. Son corps le réclame d’ailleurs dans un cri qui ressemble à celui du désespoir, et s’il poussait un peu, Ciaran réaliserait que le cri de son corps s’accompagne aussi de celui de son cœur. « Je te la laisse », il souffle en haussant une épaule. De mémoire, il en a gardé une d’autant plus intéressante qu’elle est magique et qu’elle les représente animés, tous les deux dans un bar où ils étaient allés boire un verre un soir. Il soupire et attire Jon contre ses lèvres pour lui voler un nouveau baiser qu’il ne tarde pas à approfondir. Ses mains remontent sous sa chemise dont il finit par retirer, un à un, les boutons, lentement mais surement. « Je déteste le désordre de manière générale. Mais je n’ai pas mon mot à dire, si ? » il demande en penchant un peu la tête, faisant tomber la chemise par terre pour découvrir son torse. Il embrasse son épaule, remontant ses lèvres le long de son cou, lentement. Puis il se baisse, jusqu’à s’agenouiller devant lui pour défaire la boucle de sa ceinture. « Pas de rangement », il murmure en faisant glisser son pantalon le long de ses jambes. Cette scène lui rappelle des souvenirs, des souvenirs vieux de 5 ans. Il se demande si leur relation aurait tenue, si Jon n’était pas parti. S’ils auraient fini par se réconcilier si lui n’avait pas couru retrouver Chris.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 84
Points : 228
x âge : 20
x métier : étudiant
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Jeu 20 Juil - 16:29

Jon ne veut pas avoir l'air de donner trop d'importance à cette photo, dont même Ciaran ne veut pas finalement. Il la gardera cependant, le rangera un peu mieux au cas ou il déciderait de réapparaître dans son appartement et dans sa vie un peu plus fréquemment, se délectant de son incapacité à tourner la page, à aller de l'avant sans lui. Jon prétend bien, mais malgré son jeu d'acteur quasi exceptionnel et surtout presque automatique, la vérité est un peu plus compliquée que ça. Jonathan a toujours eu beaucoup de mal à sortir du rôle qu'il s'est toujours donné, à être authentique avec les autres, mais avec Ciaran ça a toujours été au moins un peu différent. Il a beau ne pas se livrer facilement, l'un comme l'autre ont assez vite appris à lire entre les lignes en ce qui les concerne. C'est sûrement le lot de tous les couples qui ont passé autant de temps collés l'un à l'autre. Et leur relation à eux était fusionnelle à bien des égards, suffisamment en tout cas pour que le plus jeune se sente réellement vulnérable en sa compagnie. Jon pensait qu'il pouvait jouer le jeu jusqu'au bout, mais il se rend compte que Ciaran fait bien plus que le mette à nu au sens propre. Alors il se laisse embrasser, caresser, déshabiller dans une tendresse aussi nécessaire qu'insupportable. Les choses auraient été plus faciles si ils s'étaient abandonnés à leurs pulsions dans la cour arrière comme au bon vieux temps. Les choses prennent forcément une tournure beaucoup plus personnelle dans son appartement, mais plus de sens aussi.  « Tu peux ranger si ça te fait plaisir, ça m'évitera de le faire demain. » Il hausse une épaule en rejetant la tête en arrière pour lui laisser accès à son cou que Ciaran embrasse avec avidité. Puis Ciaran descend ses baisers, s'affaire avec la boucle de sa ceinture comme il en avait l'habitude il y a quelques mois encore. « Tu peux aussi me dire que tu m'aimes. Je crois que Christopher est plus à ça près...Juste me baiser, t'y arrives pas de toute façon non ? » Il lance un peu ironique. Ciaran l'aime, c'est bien le seul qui en doute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 125
Points : 347
x âge : 30 ans
x métier : Créateur d'illusions
x statut : Célibataire

MessageSujet: Re: you here (ciaran)   Mer 26 Juil - 13:27

Ciaràn aime retrouver l'appartement de Jonathan, mais l'affection particulière qu'il porte tant au lieu qu'au garçon qui l'habite ne lui parle pas. Il ne comprend pas, sans doute parce qu'il manque d'analyse et de recul, sans doute parce qu'il ne sait pas vraiment ce que c'est que d'éprouver de l'amour. S'il avait eu une autre enfance, s'il n'existait pas, au fond de son coeur, ce sentiment injuste d'éternel abandon, peut être qu'il aurait été plus fin. Peut être qu'il n'aurait pas franchi la limite obscure qu'il a décidé de franchir en volant Chris à Adrian. Pour l'heure, il est trop occupé pour songer à tout ça. Il se jette corps et âmes dans cet accès nostalgique, Johnny debout entre ses bras, entre ses mains expertes qui explorent son corps sans relâche, prenant soin d'en effleurer d'une caresse chaque partie visible. Il n'a pas besoin de chercher bien loin pour trouver le désir du blond. Une fois la ceinture défaite, il laisse glisser le pantalon de son amant au sol, ses doigts tirant sur l'élastique de son caleçon pour l'en débarrasser aussi. Il relève les yeux vers John, qui lui réclame une preuve d'amour, la seule que Ciaran n'ait jamais été capable de lui offrir d'ailleurs. Dire son amour à haute voix - encore faudrait-il pour ça qu'il sache qu'il l'aime, et il n'y est pas, pas tout à fait. Effectivement, son coeur s'agite à l'idée de retrouver les bras du jeune homme. Bien entendu, il le désire, et s'il pouvait se blottir là, rester des heures en étant sûr de ne pas être assez fou pour pouvoir perdre Jonathan à nouveau en un battement de cils, peut être qu'il ne partirait plus. Peut être qu'il ignorerait les tentations extérieures, qu'il rendrait à Chris sa liberté et qu'il tirerait un trait sur sa propre folie. Mais pour l'instant, il n'analyse son affection qu'en désir, un désir violent, et fort sans doute. Un désir qu'il sait mêlé d'une affection forte, particulière - sans qu'il ne puisse la comparer à ce qu'il est persuadé de ressentir pour Christopher depuis toujours. Alors il sourit un peu, lui jette un coup d'oeil insolent, glisse une main sur son torse pour qu'il recule jusqu'au mur le plus proche de son dos, et une fois Jon entre ses bras, s'occupe plutôt d'occuper sa bouche à satisfaire des parties du corps du blond qui, de manière assez évidente, le réclame.

_________________
go after what you really want
otherwise you're just a coward waiting for life to happen. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

you here (ciaran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: camden
-